Helene Tursten : Un torse dans les rochers (J’ai lu)

Un début de mois de mai, sur une jolie petite plage suédoise, une femme promène son labrador entre les rochers. Un sac noir en plastique échoué là, attire le chien par son odeur. C’est le torse d’un homme tatoué. Un corps démembré. Le commissariat de Göteborg se voit chargé de l’affaire et commence les investigations. L’enquête envoie l’inspecteur de la brigade criminelle, Irene Huss à Copenhague sur la piste du tatoueur. Les commissariats suédois et danois échangent leurs informations. Mais, les personnes meurent de manière sordide autour d’Irène en guise d’avertissement. Les corps retrouvés sont profanés, sauvagement mutilés et tout prête à penser qu’il s’agit de psychopathe (s) nécrophile (s). C’est le début d’une minutieuse enquête de l’inspecteur Irene Huss, qui va se dérouler entre la Suède et le Danemark. Cette enquête de Irene Huss constitue la première traduite en France. Et c’est plutôt un bon roman policier.

Commençons par les points positifs : L’enquête avance doucement au gré des indices que la police découvre. On croirait être à la place de l’inspecteur, et l’auteur nous fait suivre sa logique. Ensuite, la description de la vie suédoise et danoise se fait suffisamment subtile pour qu’on n’ait pas l’impression de lire un guide vert spécial Europe du Nord. De même, Hélène Tursten ne passe pas des pages et des pages à justifier le mode de vie des suédois, mais le décrit comme un roman décrit ce que ses protagonistes vivent ou ressentent. Ce que je veux dire, c’est que ce roman n’est pas écrit pour être exporté. De même, un des défauts des premiers romans, et encore plus des premiers d’un cycle, c’est de passer des heures à décrire l’histoire des personnages, leur vie passée, etc … Ce n’est pas le cas ici. Enfin, Hélène Tursten évite les descriptions macabres. Les meurtres sont réellement horribles et elle n’en fait pas des tonnes « gore ». J’ai apprécié.

Du coté des points « négatifs », comme la plupart des romans nordiques (à part Jo Nesbo peut-être et Millenium), le rythme est lent. Ne vous attendez pas à une course poursuite contre un serial killer. Non ! Ici, les indices tombent au fur et à mesure de la réflexion des inspecteurs de la brigade criminelle. Tout est décrit dans le détail. Cela peut être un défaut, comme une qualité. Par contre, il faut compter une centaine de pages pour que cela démarre vraiment. Ceci dit, quand on trouve un torse, on a du mal à savoir par où commencer. Enfin, j’ai trouvé un certain manque d’émotion. Les moments d’angoisse de Irene quand elle se demande si le serial killer va s’en prendre à sa famille auraient pu être mieux exploités. Enfin, il y a quelques expressions qui finissent par énerver : Au moins 4 ou 5 fois dans le livre, on trouve quelque chose du genre : « A partir de ce matin, l’enquête allait accélérer. » alors que le rythme reste le même.

En conclusion, une bonne enquête à suivre pour les amateurs de policier nordique. Pour les fans de thriller haletant, il vaut mieux choisir autre chose. Je lirai probablement la prochaine.

Publicités

6 réflexions sur “ Helene Tursten : Un torse dans les rochers (J’ai lu) ”

  1. Et hop, mon avatar !

    Bon, j’ai compris, je ne le note pas… ouf, tu m’avais fait peur avec la chronique dont tu me parlais pour mercredi… là, je soupire d’aise 😆
    Comment ça « je ne devrais pas » ???

    J'aime

  2. PS : au fait, je vois que tu es passé en .com et ça m’intéresserait aussi. On peut payer en Pay-safe card pour l’achat du domaine ?? tu as fait comment, toi ?

    Tu peux me répondre via les MP de fesse de bouc… si tu veux bien 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s