Pierre Lemaître : Robe de marié (Le livre de poche)

Sophie était heureuse, avant. Avant qu’elle ne devienne folle, que tout se mette à déraper, à lui glisser des doigts, du cerveau. Des passages à vide, une accumulation de petites choses qui, au départ, ne semblaient pas bien graves, mais qui tournent en spirale jusqu’aux drames, et des plus horribles. Lorsque nous la rencontrons, elle croit être au plus bas. Elle a tout perdu, son boulot, sa maison, le bébé qui grandissait en elle, son mari, sa mère. Elle est devenue garde d’enfant, mais voilà qu’elle prend en grippe également ce petit bonhomme de six ans. Sophie a des trous, des absences, elle ignore ce qu’elle fait. Ce matin-là, un réflexe de survie prend les commandes, et… Elle descendra beaucoup plus bas, elle ira beaucoup plus loin…

Ce roman se décompose en trois parties. La première ne m’a pas particulièrement emballé, même si a posteriori, elle ne fait que préparer la suite, et quelle suite ! Quand on quitte Sophie pour se retrouver dans la partie de Franz, alors tout bascule dans l’horreur. La lecture devient poisseuse tant on assiste impuissants à des actes, non pas gore, mais psychologiquement durs. Et tout cela amené comme un journal intime.

Là on assiste à un grand moment de littérature. On se fait mener par le bout du nez. On y croit à fond. On ne peut plus lâcher ce bouquin et on se demande comment cela va finir. Et la troisième partie vient finir tout cela en apothéose. Que du très bon. Pas un chef d’œuvre car j’aurais aimé une première partie plus prenante (peut-être le style et l’accumulation de petites choses qui nous font un peu décrocher par manque de vraisemblance). Mais en persévérant, on termine ce livre à bout de souffle en ayant conscience d’avoir vécu un grand moment dont on ne ressort pas indemne.

Alors, à la fin, on est mitigé à cause du début. Mais Pierre.Lemaître m’aura bien mené en bateau. C’est comme si on voyait un film du grand Hitchcock. Ça démarre doucement avec une héroïne qui n’est pas innocente mais qui s’enfonce dans les méandres de la folie, et on ressort avec une histoire de manipulation comme j’en ai rarement lu. On passe un très bon moment de lecture avec ce « Robe de marié », pourvu qu’on ait le courage de dépasser la première partie.

Publicités

21 réflexions sur “ Pierre Lemaître : Robe de marié (Le livre de poche) ”

  1. J’aime bien les polars et celui-ci me tente bien. Comme ça fait un bail que j’en ai pas lu, j’irai voir à la médiathèque mais j’ai déjà une PAL bien haute qui va virer Tour de la défense à ce rythme là.

    J'aime

    1. En plus, celui ci est un des meilleurs de Pierre Lemaitre, à mon avis. Dans le polar, tu as tous les genres, donc tout dépend du genre que tu préfères. J’espère que tu trouveras ici des idées de lectures. Au passage je vais aller voir ton blog ! A bientôt

      J'aime

      1. Je n’aime pas : Fred Vargas, Patricia Cornwell et sûrement d’autres que je n’ai pas encore lus.
        J’aime bien Henning Mankell, Carin Gerhardsen (la maison en pain d’épices). Dans les gentils, j’aime bien les Agatha Christie.
        Comme j’aime aussi beaucoup le moyen-âge il y en a qui cumulent les deux aspects mais il ne faut pas que ça soit trop cul-cul, trop niais ou doucereux car ce n’est pas ce que j’attends d’un policier. Sans tomber dans le glauque ou la violence il faut qu’il y ait du « corps ».
        En fait les policiers c’est un peu comme le vin pour moi : pas souvent, mais du goût, du « corps » et un peu d’épaisseur.
        Pas sûre que quelqu’un se soit déjà aventuré à comparer le vin et les livres, mais je le fais.

        J'aime

  2. En terme de polar + moyen age, on fait difficilement mieux que La religion de Tim Willocks. Ensuite, Fakirs est un roman policier à part, génial. Et puis, tu as les romans noirs, les thrillers, les polars … A toi de choisir

    J'aime

    1. Un très très grand merci. Je n’ai jamais lu Tim Willocks. Je vais m’y atteler.
      J’ajoute à mes « j’aime, je n’aime pas » notés sur un autre commentaire que les Da Vinci Code et compagnie ne sont pas du tout ma tasse de thé. J’ai essayé un Elizabeth George que je n’ai pas aimé non plus mais je vais récidiver tout de même car j’en ai empruntés deux autres.

      J'aime

    1. Alors je viens ENFIN de récupérer Robe de mariée et La religion qui depuis mon passage sur ce blog étaient pris par des lecteurs. Cependant, heureusement que je les avais réservés car à ce rythme là, j’aurais pu encore attendre longtemps qu’ils se retrouvent en rayon.
      J’en donnerai bientôt des nouvelles.

      J'aime

  3. ça y est. J’ai mis la critique hier sur le blog. J’ai entamé « La religion » mais comme je lis dans le même temps « Le moine » et qu’il y a un personnage avec le même prénom et la même fonction, j’en perds un peu mon latin ; pour l’instant « La religion » me plait bien et dès que « Les douze enfants de Paris » sera libre, je le prendrai aussi.

    J'aime

  4. Bonjour Pierre,
    C’est mon dernier de Pierre Lemaître. Pour les autres, je vais un peu attendre. Hélas je commence peut-être à avoir l’esprit aussi tordu que l’auteur. J’ai rapidement deviné où se situait la vérité monstrueuse.

    Au début comme toi, je me suis demandée où l’auteur voulait nous entraîner dans ce délire parfaitement écrit. Ah ! Pierre Lemaître quel fin psychologue de la pensée humaine jusqu’au plus noir de chez noir, et y plonger dans son écriture, avec sa manière de si bien les décrire et les écrire. Là je prends un réel plaisir et merci à lui. Ce n’est que du pur bonheur que de le lire. Il se renouvelle, Il a une imagination on ne peut plus débordante, et je me pose la question « Mais où et comment arrive t-il à trouver cette inspiration là ? » Quel talent ! Et surtout quelle manipulation. Il m’amuse beaucoup. Il y même si souvent tant de dérisions dans son écrit. Peut-être que je suis arrivée à un stade trop second degré ? Je l’ignore.

    Qu’est ce que j’apprécie la lecture. Ici, hélas, comme j’avais deviné, le journal ne fut que la confirmation de ce que je pensais. Je sais et je l’avoue c’est dommage. Je suis donc arrivée à la conclusion qu’il fallait que je fasse une pause avec lui. 🙂
    Un livre bien entendu dont le scénario est très tordu, manipulateur surtout. Il s’y connaît dans ce domaine, puisqu’il a tellement l’art de nous mener en bateau et j’adore cela. 🙂

    Très sincèrement son écriture est bien personnelle et je pourrais bien la reconnaître. Pour le livre dont il a eu le prix Goncourt en 2013, je me demande quelle en est le style ? Pour le gore, personnellement, je reste jusqu’à présent imprégnée par Sandrine Collette. Pour Pierre Lemaître, je reste impressionnée par « travail soigné ». C’est normal, c’était mon premier livre de lecture de lui.

    Un petit HS. Pour Alex, c’est un livre qui m’a beaucoup touchée de par l’humanité que l’auteur va témoigner vis à vis de Camille Verhoeven. Je n’en écris pas plus.
    Chapeau bas à ce grand auteur. Je ne sais si il y a l’équivalent outre Atlantique ?
    Amicalement, de la part de Miss blabla 😉

    J'aime

    1. Que te dire Miss BlaBla. Merci de ce commentaire. Robe de marié est mon préféré de cet auteur même si je n’ai pas tout lu. Je n’ai pas lu Sacrifices, son Goncourt et Rosy & John. je devais lire son tout dernier car le sujet me plait beaucoup. Quant à deviner les intrigues, le fait de se concentrer pour trouver la solution de l’intrigue, quelle qu’elle soit est une victoire pour l’auteur, car le jeu avec le lecteur fonctionne à fond. J’ai aussi beaucoup aimé Alex malgré ses 50 premières pages où je n’ai pas aimé le style. Quant à trouver un équivalent américain, il faut que je réfléchisse. Je ne peux que te conseiller une de mes dernières lectures qui m’a impressionné : Cavale pour Leïa de Marius Faber. Un pur roman d’action que l’on ne peut lacher. Une totale jouissance. Re-merci et à bientôt

      Aimé par 1 personne

      1. Je verrai bien 🙂
        La nouvelle traduction comme je l’ai lu est chère, je l’ai donc mise dans mes futurs achats. A propos, la version poche que je puis me faire livrer, est-il pareil que la nouvelle traduction ?

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s