Deep Winter de Samuel W.Gailey (Gallmeister)

Gallmeister est une petite maison d’édition qui a pour habitude de nous trouver des auteurs de grande qualité. Ils ont aussi une collection Noire, qui est une vraie mine de talents. Ce roman a sa place parmi Trevanian, Tapply, Craig Johnson mais surtout Walt Whitman. Deep Winter fait surtout partie de ces romans qui nous dépeignent l’Amérique profonde, celle des campagnes abandonnées, désertées suite l’industrialisation féroce, où il s’avère que ne vivent là que des gens qui sont revenus à l’état de bêtes féroces. C’est ce que l’on trouve dans des romans tels que Le diable tout le temps, Donnybrook ou bien Pike, paru chez Gallmeister justement.

Danny est un jeune homme qui vit chichement, s’amusant à faire des sculptures en bois. Il est légèrement attardé, depuis l’accident de voiture, dans lequel ses parents sont morts. Il a été élevé par ses grands parents. Le livre s’ouvre sur une scène terrible : Danny a dans ses bras le corps de Mindy, sa meilleure amie d’enfance, une serveuse de bar fort mignonne. Il lui avait apporté un superbe oiseau taillé dans le bois et peint.

Puis on revient quelques heures auparavant. Aujourd’hui est un grand jour, c’est l’anniversaire de Mindy, et celui de Danny : ces deux là sont nés le même jour, ce qui les a surement rapprochés. Mais Mindy éprouve aussi de la pitié et a toujours protégé Danny des autres, agressifs envers ce colosse à la tête d’argile. Ce jour là, dans le bar où travaille Mindy, Sokowski, le shérif adjoint, boit un coup. Comme toujours, il s’en prend à Danny et se fait rabrouer par Mindy.

Puis Sokowski va rejoindre Carl, son ami avec qui il fait de la culture de marijuana. Cela lui permet d’assurer ses fins de mois. Ils prévoient ce soir là d’aller dans une soirée où l’alcool coulera à flot et où il y aura beaucoup de drogue et de femmes peu farouches. Cette journée, qui a débuté sagement, va se poursuivre par le meurtre de Mindy et par la traque de Danny, qui fait office de suspect idéal.

Ce roman est un vrai page turner. Avec ses chapitres courts, ses personnages vivants, Samuel Gailey nous montre tout son talent pour mener son intrigue à terme. On y trouve surtout une galerie de fondus, de teigneux qui vivent à l’abri de leurs armes à feux. On y trouve aussi la vie d’une petite ville, où tout le monde se connait, depuis la plus petite école car ces gens du cru ne veulent pas quitter l’endroit où ils sont nés. Samuel Gailey a choisi de nous montrer des personnages à la limite de la caricature tels Danny, l’attardé gentil ou Sokowski le salaud intégral. De toutes façons, dans ce pays là, personne n’en sortira indemne voire vivant.

Le style est redoutablement efficace, et l’ambiance, froide et violente, a plutôt des tons noirs par opposition avec la neige omniprésente dans ces contrées perdues en plein hiver. L’alternance des personnages (chaque chapitre porte le nom d’un personnage), le fait que les chapitres soient courts, tout concourt à faire de ce roman un livre que l’on a pas envie de lâcher.

Si le plaisir est au rendez vous, il y a certaines petites choses qui m’ont gêné. Par exemple, les mais qui ne sont pas coupés alors que les paysages sont recouverts de neige. Ou encore certains personnages, que l’auteur fait apparaitre pour justifier la suite de son intrigue et qui disparaissent peu après, semblent superflus. Ou encore le manque de nuance dans la psychologie (les bons sont gentils, les m échants sont des salauds) gachent un peu l’ensemble quand on sort la tête du livre.

Reste que ce roman est une bonne surprise et que j’attends Samuel Gailey au tournant pour son prochain roman. Car il ne faut pas oublier que c’est un premier roman et qu’il est fort prometteur par le rythme soutenu et le déroulement de l’intrigue. Auteur à suivre …

Vous trouverez d’autres avis sur le net tels ceux de Yan, Jean Marc, Jeanne, Leatouchbook, Canel entre autres.

Publicités

2 réflexions sur « Deep Winter de Samuel W.Gailey (Gallmeister) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s