Road dogs de Elmore Leonard (Rivages Thriller)

Quand on hésite sur le prochain livre à lire, il ne faut jamais oublier les maîtres. Elmore Leonard fait partie de ces incontournables auteurs prolifiques qui savent raconter des histoires. Road dogs est un très bon roman d’un auteur que j’avais un peu laissé de coté et c’est un tort.

Jack Foley est un braqueur de banque qui a à son actif plus d’une centaine de larcins. Sa qualité est indéniablement le charme qu’il opère auprès des caissières. Nous le retrouvons en prison, avec une peine de 30 ans à purger puisqu’il a été repris après une tentative d’évasion ratée. Il a pris sous sa protection un Cubain, ancien gogo dancer qui s’appelle Cundo Rey.

Cundo est un homme riche. Il achète des maisons dans des coins qui sont amenés à prendre de la valeur, puis les revend avec un substantiel bénéfice. Il a un homme de main qui réalise toutes ses transactions et ses activités illégales, en la personne de Little Jimmy, cubain comme lui qui lui est dévoué corps et âme. Une des activités de Cundo est l’arnaque de personnes âgées, aidé en cela par sa femme Dawn Navarro, qui fait semblant d’avoir des dons de voyance extralucide.

Cundo doit bientôt sortir de prison grâce à une avocate géniale (mais chère), Megan Norris. Celle-ci, charmée par Jack, réussit à retourner le témoignage de Karen Sisco, un officier fédéral, qui était tombée amoureuse de Jack lors de son évasion. Sa peine est réduite à sept ans, ce qui fait qu’il va bientôt sortir, Cundo devant sortir quinze jours plus tard. Cundo propose d’héberger Jack dans une maison située en face de celle de Dawn, à Venice Beach, et de tout lui payer.

Jack et Dawn vont tomber amoureux, ou du moins faire l’amour. Jack sait bien que Cundo veut l’utiliser alors qu’il ne rêve que de s’exiler. Dawn voit en lui le partenaire idéal pour voler tout l’argent de Cundo. Little Jimmy sent bien qu’il a un coup à jouer et qu’il peut récupérer plus que les petites sommes qu’il détourne à son profit. Mais un agent fédéral, Lou Adams, va poursuivre jack Foley, obsédé qu’il est de mettre sous les verrous l’un des plus ingénieux braqueurs de banque.

Ce livre est l’exemple même du talent d’un grand auteur. Prenez une situation classique, ajoutez des truands, une femme fatale, un flic acharné, saupoudrez de relations troubles entre tous les protagonistes, et vous obtenez un suspense prenant dont l’issue est extrêmement incertaine. Car la grande question qui suit tout ce livre, c’est : Qui manipule qui ?

Avec un style fluide, une psychologie complète des personnages et un enchaînement génial des actions, Elmore Leonard démontre tout son art sans forcer. A croire que, pour lui, c’est naturel, inné. Quand je parle de plaisir de lecture, ce livre en est l’illustration même. A priori, rien d’extraordinaire dans le sujet, rien de génial dans les situations, juste une histoire qui part de zéro et qui se termine comme elle doit se terminer (bon, je ne vais pas tout vous dire non plus !). Et une fois qu’on a tourné la dernière page, on ne peut que se dire : « c’était vachement bien ! ».

Quand on ne sait pas quoi lire, quelle bonne idée de reprendre les grands auteurs de romans noirs. Elmore Leonard fait partie de ceux là, et Road dogs est un très bon bouquin qui vous fera passer un très bon moment. N’attendez plus, allez l’acheter de ce pas, lisez Elmore Leonard !

Publicités

4 réflexions sur “ Road dogs de Elmore Leonard (Rivages Thriller) ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s