Les lieux infidèles de Tana French (Points Seuil)

J’avais acheté La mort dans les bois, premier roman de Tana French. Mais je ne sais plus où je l’ai mis. Celui-ci m’a été fortement conseillé par ma femme, donc je n’ai pas le choix : il fallait que je le lise !

En décembre 1983, Franck Mackey décide de quitter le quartier misérable où il a grandi, Les Liberties en Irlande, alors qu’il est agé de 16 ans. Il a décidé de partir avec la jeune femme qu’il aime, Rosie Daly, et de laisser derrière lui sa famille qu’il déteste. Ils veulent refaire leur vie en Angleterre. Alors qu’il l’attend devant le numéro 16 Faithful place, elle ne vient pas. A l’intérieur de la masure dans laquelle il entre, il trouve un mot de Rosie.

Vingt deux ans plus tard, Franck, divorcé et père d’un enfant, est devenu policier à Dublin. Alors qu’il doit passer le week-end avec sa fille Holly, il reçoit plusieurs messages sur son répondeur de la part de sa sœur Jackie. C’est le seul membre de la famille avec lequel il a encore des contacts. Il faut qu’il la contacte au plus tôt, elle a quelque chose d’urgent à lui dire.

Jackie est hystérique : Alors qu’une maison des voisins de ses parents est en train de se faire démolir, les ouvriers découvrent dans la cheminée une valise. A l’intérieur se trouvent les affaires et un certificat de naissance de Rosie. Franck va être obligé de renouer avec sa famille et tenter de comprendre ce qui a bien pu arriver à Rosie ce soir là.

Quel titre étrange ! Et quel sujet intéressant ! Peut-on réellement tourner le dos à sa famille, à son pays, et vivre une vie sereine ? Franck a abandonné ses parents, ses frères et ses sœurs pour faire sa vie en Angleterre et Rosie était une bonne excuse. Le voilà obligé de plonger la tête dans le misérabilisme de se vie d’antan, avec un père alcoolique qui battait sa famille, avec ses aînés qui travaillaient pour ramener l’argent que le père dépensait en alcool. Le voici obligé de regarder les yeux grands ouverts un passé qu’il aurait tant voulu oublier.

Tana French fait aussi le procès d’un pays en déliquescence, où ceux qui ne veulent rien faire rêvent d’avoir tout, un règne d’envieux qui se complaisent dans leur malheur en enviant les autres. L’Irlande, vue par l’auteur, est un pays qui abandonne ses habitants car ils ne veulent plus se battre. Franck ne veut pas revivre son passé, il ne veut pas faire cette enquête, il veut tourner une page qui n’est pas complètement écrite. Jusqu’à la mort de son frère Kevin.

Tana French décrit dans le détail la vie de ces gens, fait des dialogues très longs et très réalistes pour montrer leurs centres d’intérêts, leurs motivations, leur psychologie. Mais c’est aussi son défaut principal : des passages sont d’une longueur incroyable, j’ai été obligé de sauter des paragraphes de dialogues car ils ne me semblaient pas apporter grand-chose à l’intrigue (il faut dire que le roman démarre à la page 200 avec la mort de Kevin). De pus, le roman est classé dans la catégorie Thriller alors que c’est plutôt un très bon roman policier.

C’est donc une bonne découverte. Certains passages sont d’une force émotionnelle intense, et c’est ce que je retiendrai de ce roman. Et au global, malgré des passages bavards, l’intrigue est bien menée, les suspects nombreux, et l’ensemble m’a accroché surtout grâce à son personnage et les thèmes abordés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s