Le cercle de Bernard Minier (XO éditions)

Ce roman va être l’occasion de lire un nouvel auteur, de découvrir un nouvel univers. Ce roman, que tout le monde voudrait classer dans la rubrique Thriller, en comporte l’écriture alors que la forme est plutôt un roman policier. Et par bien des égards, j’ai beaucoup aimé cette lecture, cette intrigue en forme de puzzle.

Cette enquête est en fait la deuxième du commandant Martin Servaz, après Glacé qui est sorti chez Pocket. Mais si Servaz est bien au centre de l’intrigue, le livre s’ouvre sur Oliver Winshaw, un retraité qui écrit des poésies. Cette nuit là, il a du mal à dormir, et regarde dehors l’orage avancer, et jette un coup d’œil chez sa voisine. Lorsqu’un éclair déchire le ciel, il aperçoit un jeune homme assis au bord de la piscine, alors que des poupées flottent dans celle-ci. Il appelle la police, intrigué et angoissé par cette vision.

Servaz reçoit un coup de fil : c’est Marianne, une de ses amours de jeunesse ; vingt ans qu’il ne l’a pas vue, après qu’il l’ait abandonnée. Elle lui demande de venir à Marsac, car son fils Hugo vient d’être arrêté alors qu’il déambulait dans la maison de Claire, sa professeur de civilisation antique. Le corps est retrouvé dans la baignoire, Claire a été ligotée et noyée, et après sa mort, l’assassin a glissé une lampe dans sa bouche.

Marsac est une petite ville, qui ressemble à une mini Silicon Valley. En effet, son université accueille toutes les têtes de la région. C’est d’ailleurs là que va étudier la fille de Martin, Margot. Quand Martin va découvrir dans le lecteur de CD un disque de Gustav Malher, les chants pour les enfants morts, il va être persuadé que le serial Killer suisse Julien Hirtmann est impliqué dans ce meurtre.

Encore une histoire de serial killer, me direz vous ? Que nenni ! ce roman est avant tout le portrait d’un homme, miné par son passé, déboussolé, à la recherche de son passé, de son présent et de son futur. Il a toujours été abandonné, mais il se complait dans sa solitude. Les deux faits qui vont le bouleverser sont l’appel de Marianne et le fait que sa fille parte à 200 kilomètres étudier à Marsac. Il se retrouve donc seul une nouvelle fois, et s’enfonce dans ses déductions souvent fausses.

Car ce roman regorge de rebondissements, de fausses pistes, à l’image de Martin qui ne comprend rien à cette histoire. On a plutôt l’habitude de lire des enquêtes avec des policiers infaillibles, eh bien ici ce n’est pas le cas. Et jusqu’aux dernières pages, vous ne saurez pas qui est l’assassin ou qui sont les assassins. Car Bernard Minier a l’art de renverser vos certitudes, en rajoutant des pièces dans le puzzle, tout en mélangeant celles que vous aviez en main.

Alors le lecteur que je suis est intrigué, et c’est tellement bien écrit, avec des dialogues excellents car longs juste comme il faut, avec des remarques inquiétantes qui mettent l’ambiance, que ce roman qui fait tout de même 550 pages s’avale en un rien de temps. Il y a dans l’écriture une tension permanente, une urgence dans les phrases qui s’enchainent que le plaisir est intense.

Alors vous qui cherchez un roman à offrir à Noel, nul doute que celui-ci doit faire partie de la hotte du père Noel. Il tient la dragée haute à beaucoup de thrillers américains, et va ravir tous les fans déçus de Jean Christophe Grangé ou Maxime Chattam. Pour moi, c’est en tous cas une sacrée découverte et je vais m’acheter Glacé de ce pas. Voici aussi une liste de quelques avis que vous trouverez sur Internet. Et sachez que la comparaison avec Donna Tartt et son génial Maitre des illusions n’est en rien usurpée.

http://www.unwalkers.com/le-cercle-de-bernard-minier-xo-superbe-bernard-minier/

http://dora-suarez-leblog.over-blog.com/article-le-cercle-de-bernard-minier-112283840.html

http://blog-du-serial-lecteur.over-blog.com/article-bernard-minier-glace-edition-xo-109449574.html

http://www.un-polar.com/article-le-cercle-de-bernard-minier-113284777.html

http://actu-du-noir.over-blog.com/article-encore-une-tentative-de-thriller-113277561.html

Publicités

11 réflexions sur « Le cercle de Bernard Minier (XO éditions) »

      1. Bon après-midi Pierre,
        Je viens de le terminer et suis très tentée par les autres ouvrages que tu as lus. Certainement le cercle. Quant à « Glacé », alors que les critiques sont très emballantes (j’ai été en lire à mi lecture), le début du livre ai-je trouvé fut pour moi long à démarrer. Trop lent pour moi. J’en attendais davantage de rythme. Et puis à mi-parcours, le texte décolle à toute allure et j’ai retrouvé dans ton appréciation du « Cercle » ce que j’ai ressenti par la suite. Merci pour ta réponse. Amitiés
        Geneviève

        J'aime

  1. Bonjour Pierre,
    Je viens de terminer : Le Cercle
    Je viens aussi de relire ton appréciation de lecteur, importante pour moi.
    Et sincèrement ce livre ci n’a rien à voir avec « Glacé ». Ce dernier met les bases de « Cercle »,
    Ce livre ci est une autre enquête où l’auteur nous entraîne autant dans la vitesse de son écriture si visuelle que j’ai dû à maintes reprises fermer le livre pour reprendre mon souffle. Il plonge l’auteur et j’admire son talent. Il court vite aussi, et il m’essouffle, mais cela fait du bien à l’adrénaline pour la lecture. Car il est nécessaire de le fermer ce bouquin rien que pour dormir ou manger. Faire une pause, mais avec tant de regret. Il tisse des liens approfondis dans l’âme humaine, et plonge surtout dans le personnage de Servaz déjà en scène dans le livre précédent « Glacé ». Sauf que dans ce livre, l’auteur devient plus profond dans l’analyse complexe du personnage. C’est très cinématographique tout ce qui s’y passe, page après page. Quelle description entre David et lui, sur l’autoroute de la part de l’auteur et de toute cette description, et de l’environnement, des ressentis, de tous les gestes dans la voiture. C’est géant.

    Toutefois, il m’a fait sourire Bernard Minier, avec son lac de retenue et le bus. Je n’en dirai pas davantage. Pour qui a vu le début de la série télévisée : « Les revenants », c’est presque cela comme scénario pour l’un comme pour l’autre. J’ai éclaté de rire en lisant ce passage en me disant : « Non, c’est pas vrai, c’est pareil » en avançant dans la lecture des mots. Et puis après c’était plus tout à fait pareil, 🙂 Quel hasard, quelle coïncidence de cet extrait de roman.
    Je viens à l’instant de tourner la dernière page. Je n’ai qu’une hâte prendre le suivant 🙂

    Il y a tout de même un fil conducteur entre Glacé et Le Cercle 🙂
    Et c’est vraiment bien ficelé, tordu à ce niveau certes. En y mêlant Mahler, quelle bonne idée !

    Merci d’avoir lu mes impressions à chaud, dans le réel. 🙂 C’est de l’instantané là !
    A bientôt pour le livre suivant du même auteur 🙂
    Amicalement
    Geneviève

    J'aime

    1. Ouah ! Que j’aime lire des commentaires comme cela, si bien écrit ! Le cercle est aussi mon préféré même si tous ceux que j’ai lus sont d’un très bon niveau. Mais, comme c’est le premier que j’ai lu, il garde un petit plus du coté de mon coeur de lecteur. J’espère que tu en parleras sur ton blog. BIZ

      J'aime

  2. A reblogué ceci sur Brindille33et a ajouté:
    Je viens de tourner la dernière page de « Le Cercle », il y a de cela quelques minutes. J’ai ajouté sur ce blog dédié à ce type d’ouvrage mon grain de sel. Me voilà en route pour le troisième 🙂 Pour les personnes qui aiment, foncez, c’est géant ! Et très bien écrit surtout ! D’un visuel époustouflant.

    J'aime

  3. Je viens de chez Brindille et j’apprécie beaucoup quand le billet aborde la lecture . Je vois que cet auteur vous plait et je vais de ce pas le noter pour une prochaine lecture et m’abonner à la newsletter pour revenir sur ce site .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s