Le tueur intime de Claire Favan (Points)

Quand ce roman est sorti aux éditions Points, j’en avais déjà entendu parler lors de sa sortie chez Les Nouveaux Auteurs, et j’avais considéré que ce devait être décidément trop sanglant pour moi. Après de nombreuses discussions avec quelques blogueurs de mes amis, j’ai donc décidé de lire ce premier roman d’une jeune auteure pétrie de talent. Retenez bien ce nom : Claire Favan. Si vous êtes fan d’histoires de serial killer, n’hésitez plus, foncez, ce roman est fait pour vous.

Pour ceux qui ne sauraient pas quel est le sujet de ce roman, je pourrais le résumer en quelques mots : Voici l’histoire de Will Edwards. Nous faisons sa connaissance alors qu’il a 15 ans. Outre le fait qu’il soit malheureux à l’école et passe pour la poule mouillée de service, le demeuré de la classe, Will est aussi malheureux à la maison. Sa mère est morte très tôt, et son père alcoolique abuse de lui les soirs de bonne cuite.

Cela pourrait vous démolir un jeune homme. Will s’accroche à un espoir : elle s’appelle Samantha Monaghan, est brune aux yeux clairs et semble le protéger quand il est l’objet de brimades de la part de ses camarades. Alors, il tombe amoureux de cette jeune fille ; il y croit tellement que la déception est grande quand elle accepte d’aller au bal de fin d’année sans lui. Will ira jusqu’à tuer le prétendant qui a osé lui ravir sa place. A la fin de la soirée, Will violera Sam, qui ne dira rien. Mais ses études l’envoyant loin, ils se séparent.

5 ans après, Will revient. Sam est là, elle a vieilli, est revenue alors qu’elle travaillait à New York pour s’occuper de sa mère malade. Et là où Sam protégeait Will à l’école, la relation s’inverse. Il va devenir le chasseur et petit à petit enfermer Sam dans une relation exclusive et ultra violente. Le serial killer va créer une esclave disponible.

Pour un premier roman, c’est une sacrée réussite. Tous les amateurs de thriller ou d’histoires de serial killer vont y trouver leur compte. Des histoires de serial killer, il e en a des tonnes et des tonnes. Ce roman se distingue des autres par la psychologie des personnages, fouillée, tirée au cordeau : Will tout d’abord est un être ignoble qui se découvre, se créé, se façonne dans la première partie, jusqu’à devenir un monstre. Et si c’est intéressant et passionnant à lire, c’est bien parce que l’on a l’impression de lire une biographie. Cet homme, qui a soif de pouvoir va trouver en Sam la victime idéale, il va la forger à devenir son objet, prêt à assouvir ses envies de violence et de douleur.

Dans la deuxième partie du bouquin, nous allons faire la connaissance de RJ.Scanlon, un agent du FBI qui est avant tout un profiler très doué. Là aussi, les techniques et le coté rébarbatif des recherches sont réalistes, et on se demande si Claire Favan n’a pas fait ça toute sa vie ! Avec toujours cette précision maniaque dans les descriptions psychologiques de ses personnages, le tout est un vrai plaisir à lire.

Je ferai juste deux ou trois petites remarques : Dans les tous premiers chapitres, Claire Favan accumule les clichés pour décrire la jeunesse de Will (enfant brimé, adolescent battu et violé) et pourquoi il est devenu comme ça et j’ai trouvé ça dommage. Ensuite, je ne suis pas particulièrement fan de scènes de violence, et je dois dire qu’il y en a pas mal, avis aux amateurs, qui sont bien écrites et donc il ne faut pas mettre ce livre entre toutes les mains. J’ai tendance à penser que la violence est plus efficace quand elle est suggérée. La troisième chose est plutôt une question : Qui créera un serial killer œuvrant en France ?

Tout ça pour vous dire que ce roman est impressionnant, par la maitrise de son intrigue, mais aussi par la fluidité du style, simple et tellement efficace, et par la psychologie des personnages. C’est un premier roman totalement bluffant, dans lequel on se laisse facilement prendre, et qui révèle une jeune auteure qu’il va falloir suivre de très près, d’autant plus que la suite est déjà sortie et que ça s’appelle Le tueur de l’ombre et c’est sorti aux Nouveaux Auteurs.

Publicités

6 réflexions sur “ Le tueur intime de Claire Favan (Points) ”

  1. Et voilà, suis occupée à le lire. J’ai arrêté la lecture de la chronique puisque j’entame le chapitre intitulé : « La Traque » Et là nous passons au profilage. La construction d’un serial-killer dans ce livre est absolument bien décrite et rejoins ce que j’ai lu chez Stéphane Bourgoin ou dans d’autres livres de profilage axés sur le même thème. Ton résumé de cette première partie, est excellente. Je me sentirais incapable de l’écrire aussi bien 🙂 J’ai abandonné la suite de ta chronique me réservant la surprise de la découverte par moi-même. Lorsque j’aurai fini, je reviendrai 😉
    C’est mon premier livre de cet auteur et j’en ai d’autres dans ma liste d’envies. J’aime beaucoup le style, sa façon d’écrire. Rien de plus à ajouter.
    A bientôt Pierre. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s