Des idées de polars …

Voici une nouvelle sélection de polars, ce qui, à l’approche de Noel, peut s’avérer une idée qu’elle est bonne et originale.

Les Loups d’Odin de Érik Sablé (Le pas d’oiseau)

Loups Odin

Thierry Pagès et sa femme Cathy, journaliste à La Dépêche, mènent une vie paisible en Ariège, jusqu’au jour où ils sont suivis par un inconnu. La vie de Thierry bascule. Menacé, traqué, le voilà confronté à une mystérieuse organisation qui a des ramifications aux États-Unis et au Chili.

Un passé trouble referait-il surface ?

L’enquête que menait Cathy sur des ossements humains découverts près de Foix est-elle à l’origine de cette traque ?

Mais Thierry n’est-il qu’un simple ouvrier charpentier amateur de calligraphie ? Derrière cette façade se devine un autre personnage, violent, hanté par un passé difficile. Quelles étaient ses activités avant son arrivée en France, après son long séjour en Inde ?

Une intrigue passionnante où les apparences cachent des réalités multiples et inquiétantes. L’atmosphère brumeuse de ce pays de montagnes contribue à créer une ambiance dont le lecteur se défera difficilement.

Érik Sablé, également traducteur et directeur de collection, vit à Toulouse. Auteur de nombreux ouvrages dans le domaine de l’orientalisme, il a aussi publié des biographies, des études sur les oiseaux et deux livres pour la jeunesse. Certains de ses livres ont été traduits en cinq langues. Les Loups d’Odin sont la preuve tangible qu’il n’a pas su résister à la tentation du frisson.

Sous la surface, de Martin Michaud (Kennes Éditions)

Sous la surface 2

Un thriller d’une puissance et d’une virtuosité exceptionnelles, qui nous entraîne dans les arcanes du pouvoir, à la veille des primaires démocrates aux États-Unis.

La veille du Super Tuesday, jour crucial des élections primaires américaines, l’écrivaine et ancienne top-modèle Leah Hammett atterrit à l’aéroport de Lowell, Massachussets, en compagnie de son mari, Patrick Adams, candidat favori à l’investiture démocrate. Vingt-cinq ans après avoir quitté sa ville natale sans y être jamais revenue, Leah voit son passé ressurgir avec violence. Des fantômes qu’elle croyait avoir ensevelis à jamais viennent la hanter, ravivant d’anciennes blessures, et laissant planer sur le présent leur ombre oppressante.

Commence alors un jeu cruel, dont Leah ne maîtrise pas les règles, et qui la précipite au coeur d’une toile complexe, faite de faux-semblants, de pièges retors et de secrets inavouables. Drames, histoires d’amour brisées et trahisons deviennent l’épicentre d’un ouragan, celui qui dévaste l’existence de chaque personnage et remue, sous la surface, les eaux troubles du pouvoir, à Washington…

Né à Québec, en 1970, Martin Michaud a longuement pratiqué le métier d’avocat d’affaires avant de se consacrer pleinement à l’écriture. Il est également le fondateur d’un groupe de rock indépendant, dont il est parolier, guitariste et chanteur.

Ses romans sont d’ailleurs parsemés de références à des morceaux ou artistes qu’il aime. Outre ses activités de romancier, il travaille à la scénarisation de ses œuvres pour la télévision et le cinéma.

Martin Michaud a connu un succès fulgurant au Québec avec ses trois premiers polars Il ne faut pas parler dans l’ascenseur, La chorale du diable et Je me souviens, qui lui ont valu de nombreux prix littéraires. Au coeur ces trois enquêtes, on suit Victor Lessard, enquêteur tourmenté, rebelle, mais hautement moral du service de police de la Ville de Montréal.

Pour Sous la surface, son dernier thriller unanimement salué par la critique et le public, il a remporté, en compétition avec de nombreux romanciers francophones de renom, le Prix Tenebris 2014. Reconnu par la critique comme le chef de file des écrivains de romans policiers québécois, il voit son travail comparé à celui d’auteurs comme Jo Nesbo, Michael Connelly, Fred Vargas, Ian Rankin ou Henning Mankell. À ce jour, 125.000 exemplaires de ses romans ont été écoulés au Québec.

L’effet tunnel de Jean de Maleissye (Librinova)

effet tunnel

Lecture numérique

Plongé dans un coma profond, à la suite d’un dramatique accident, Tobby directeur opérationnel du vol interplanétaire « Voyager » se retrouve à l’hôpital dans un service de soins intensifs. Son état lui permet de tout entendre, ressentir et en même temps de vivre une toute autre réalité; celle de passager clandestin dans une capsule qui de planète en planète l’emporte vers les confins du système solaire. Mais le temps passe, sur Terre sa présence se fait encombrante. La crainte s’installe chez Tobby avec l’abandon de ses proches, la lassitude de ceux qui le soignent, le calcul des assurances qui voudraient s’en débarrasser. Tobby ne veut pas mourir sans aller au bout du voyage.

Comment parviendra-t-il à vivre cette double expérience extrasensorielle ?

La mort du juge Michel de Thierry Colombié (Editions de la Martinière)

Mort du juge Michel

Contre-enquête sur l’assassinat d’un incorruptible

« Le 21 octobre 1981, Pierre Michel est tué par balle au centre de la ville de Marseille par deux inconnus qui s’évanouissent dans la nature. La France entière est sous le choc. Le juge d’instruction est mort comme on tue un vulgaire voyou. Pendant des mois, les policiers font choux blanc avant de retrouver la Honda qui a véhiculé les assassins. Des demi-sels du Milieu sont interpellés, écroués, mais ils ne parlent pas. Très vite, les regards se tournent vers Gaétan Zampa, présenté comme le parrain de Marseille. A son tour écroué, Zampa se suicide en prison après avoir crié son innocence.

Ce n’est qu’en 1986 que la vérité éclatera grâce aux déclarations de Wiesgrill et Scapula, deux trafiquants internationaux de drogue qui vont lâcher les noms du pilote de la moto, du tueur, et surtout des commanditaires. Des amis de la French Connection. Le procès condamne les principaux auteurs à la réclusion à perpétuité, la messe est dite. Mais Scapula a-t-il dit la vérité, toute la vérité?

Girard et Filippi, autres trafiquants de drogue écroués par Michel en juillet 1981, sont-ils les deux seuls commanditaires de l’assassinat ? Pourquoi Zampa a-t-il été désigné comme le bouc-émissaire ?

Se focalisant sur la dernière année de la vie du juge, le livre décrit les coulisses de la préparation de l’assassinat, depuis le vol de la moto jusqu’au fatal 21 octobre 1981. L’enquête menée par l’auteur, un spécialiste du crime organisé, démontre que le magistrat n’a pas été la seule cible des trafiquants de la French Connection : d’autres individus, membres du Service d’action civique (SAC), écroués aux Baumettes suite à l’affaire de la Tuerie d’Auriol (juillet 1981), partageaient un même objectif : instaurer un climat de terreur au sein de la magistrature, voire préparer l’assassinat de François Mitterrand, le nouveau Président de la République, ou de Gaston Defferre, ministre de l’Intérieur et maire de Marseille.

Grâce à des témoignages inédits, le livre rétablit enfin la vérité non seulement sur l’assassinat d’un juge jalousé et trop curieux, mais sur une époque pas si lointaine où bombes, tortures et ratonnades encourageaient la xénophobie à des fins politiciennes. »

Publicités

2 réflexions sur « Des idées de polars … »

  1. de ta liste celui qui m’intéresse et que je compte lire bientôt c’est le roman de Martin Michaud qui m’a l’air effectivement très bien. J’ai déjà lu un de ses livres que j’avais beaucoup aimé. Par contre pour information la couverture que tu mets pour illustrer ce livre n’est pas la bonne. Je peux te la faire passer si tu veux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s