Ils vivent la nuit de Dennis Lehane (Rivages Thriller)

Après un magnifique Pays à l’aube et un Moonlight Mile douteux, voici le très attendu et espéré dernier roman de Dennis Lehane. Ce roman ne fait pas partie du cycle Gennaro – McKenzie mais peut être considéré comme une suite de Un pays à l’aube.

Dans Un pays à l’aube, nous avions fait la connaissance de la famille Coughlin, et en particulier de Danny, le fils ainé qui a fini par quitter Boston et son métier de policier. Ils vivent la nuit va être centré sur l’autre fils du capitaine Coughlin, Joe, qui pour exister, veut devenir gangster. Lui qui, dès son plus jeune age arpente les rues de Boston, décide de commencer sa carrière en 1926, en pleine prohibition, en dévalisant avec des copains le bar d’un parrain Albert White.

Ce hold-up va doublement sceller son destin : il va basculer de l’autre coté de la ligne blanche et tomber amoureux de Emma Gould, la maitresse de Albert White. Dénoncé, il va être envoyé au pénitencier de Charleston et rencontrer Maso Pescatore qui va le prendre sous sa protection, avant à sa libération, lui demander de développer son commerce en Floride.

Dennis Lehane dressait le portrait du Boston des années 20 dans le magnifique Un pays à l’aube, voici qu’il se concentre sur la portrait d’un homme dans ce roman, tout en écrivant une page supplémentaire dans l’histoire des Etats Unis telle qu’il veut l’écrire. James Ellroy écrit son histoire en partant de Los Angeles, Pelecanos celle de Washington, Dennis Lehane part de Boston. Il veut repartir aux sources pour décrire la face moderne des Etats Unis, les racines contemporaines de la plus grande démocratie du monde.

Après la grève des policiers, voilà qu’il s’attaque à la Prohibition, cette période noire des Etats Unis où l’alcool était interdit, et pendant laquelle se sont créés de véritables empires du crime. Car Dennis Lehane le montre bien dans son roman, le crime est tentant par le fait qu’il ne connait par de limites, pas de contraintes. Joe Coughlin va surtout plonger dans le crime par opposition aux autres membres de la famille, mais aussi pour « faire le grand », montrer à son père qu’il existe. Danny, son frère s’est illustré dans la police, lui s’illustrera dans le crime.

Joe est un portrait fascinant de l’Amérique moderne, à la fois honnête et truand, simple et complexe, aimant et rêvant d’être aimé. Il ne rêve pas de grandeurs, il ne rêve pas de sommets, il ne rêve pas de meurtres sanglants ou de gloires éphémères, mais juste de se construire sa vie et de vivre une vie de famille. Et comme il a choisi le crime, pour montrer à son père, par provocation, qu’il existe, il va monter les échelons un par un du mauvais coté de la ligne blanche. Mais dans cette branche, soit tu montes, soit tu meurs, soit tu marches, soit tu crèves. Dans l’Amérique moderne, il n’y a pas de place pour la vie de famille.

Evidemment ce nouveau roman de Dennis Lehane est formidable, fantastique, incroyable d’intimité et fort dans son portrait d’un homme ordinaire au destin extraordinaire. Alors me direz vous, pourquoi n’a-t-il pas droit à un coup de cœur ? Certes ce roman est superbe, mais il m’a manqué des scènes au souffle épique, des personnages plus marqués et marquants, des ambiances mieux dessinées. En fait, je n’ai pu m’empêcher de comparer ce roman avec Un pays à l’aube, et il m’a manqué quelque chose, même dans les scènes fortes. Ce roman m’a vraiment fait penser à un scenario de film (d’ailleurs il a été acheté par Ben Affleck) avec ses dialogues percutants et son décor en carton pate. Mais que cela ne vous empêche pas de le lire, c’est probablement la bonne occasion de découvrir cet auteur avant de lire ses autres romans, une façon de commencer en douceur.

Ne ratez pas le coup de coeur de La Petite Souris ici.

Publicités

3 réflexions sur « Ils vivent la nuit de Dennis Lehane (Rivages Thriller) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s