Spartakusbund de Marc André Poisson (Editions Papier Plume)

Voici un billet qui s’adresse à des lecteurs nord-américains, qu’ils soient québécois ou canadiens, puisque ce roman est édité là bas et pas (encore) distribué en France. Il a toutes les formes du thriller d’espionnage et mérite que l’on se penche dessus.

Claude Sanche est informaticien, et vient d’accepter un nouveau poste à Montréal. Il vient juste de quitter son appartement à Vieux Québec et part au travail, en passant par le tunnel Louis Hippolyte Lafontaine. Deux Poids Lourds le dépassent alors ; et il lui semble bien que les deux conducteurs se sont salués. Vers le bout du tunnel, ils s’arrêtent, bloquant la circulation, descendent et sortent des mitraillettes pour arroser les gens qui vont au travail. Claude se couche miraculeusement sous son volant et sort indemne de la gigantesque explosion déclenchée par les terroristes.

S’il a vaguement vu qu’ils étaient blonds aux yeux bleus, il ne peut pas donner plus de détails aux policiers et agents secrets qui l’interrogent. Tout juste garde-t-il en tête cet étrange salut que les deux conducteurs se sont échangés avant de déclencher l’apocalypse. Il décide de mener l’enquête.

En parallèle, Jean Gabié, garde cote, intercepte un étrange message en Allemand en se rapprochant de l’ile de Rowley, au large de l’Arctique, une ile désaffectée qui comporte d’anciennes antennes de radio. Il décide d’y aller voir et des coups de feu éclatent. Son chef ne veut pas l’autoriser à aller enquêter alors il prend des vacances pour s’assurer de ce qui se passe et, avec Claude Sanche er Richard Siroix policier fédéral de son état, ils vont faire une équipe explosive.

Voilà une lecture bien rafraichissante, qui nous ramènent quelques années en arrière, du temps des romans d’espionnage de la guerre froide. Prenez un héros, innocent, n’ayant aucun rapport avec le pouvoir, et mettez-le dans une situation inextricable. Ajoutez lui un partenaire un peu plus féru, pour faire avancer l’intrigue, mélangez avec des rebondissements toutes les 5 pages, rédigez ça avec un style qui fuse, clair et efficace et vous aurez un très bon thriller.

La recette parait simple, mais en réalité, c’est très difficile à réaliser. Et je dois dire que celui-ci est une réussite. On s’attache tout de suite à Claude, et on suit ses aventures avec beaucoup de vitesse tant c’est écrit simplement. L’auteur n’en fait pas des tonnes, nous concocte des dialogues courts, des descriptions efficaces. Le tout se tient formidablement bien, se lit à grande vitesse pour notre plus grand plaisir. Je regrette juste que les présentations des personnages soient un peu longues et pas forcément utiles dans le déroulement du scenario.

On y trouve bien quelques maladresses, surtout dans le style, avant d’être enchanté par quelques mots québécois si évocateurs pour nous Français de métropole. Si vous êtes fan de polar d’action, d’espionnage et de suspense, alors ce roman est clairement pour vous. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il soit distribué en France … A suivre …

Un grand merci à son auteur pour sa gentillesse et la découverte de son roman très divertissant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s