Pur de Antoine Chainas (Gallimard Série Noire)

On peut dire que je l’aurais attendu, ce nouveau roman de Antoine Chainas. J’ai lu tous ses romans, depuis Aime moi Casanova jusqu’à Une histoire d’amour radioactive, en passant par ses deux participations aux enquêtes du Poulpe et de Mona Cabriole. Car je considère qu’il est l’un des auteurs les plus doués que nous ayons à l’heure actuelle, que ses romans dépassent le cadre de l’intrigue qu’elles mettent en place, et parce que son style, parfois jusqu’au-boutiste est un pur enchantement pour tout amateur de littérature.

Le roman commence par une scène où une jeune femme est en train de mourir. Petit à petit, nous allons comprendre qu’elle est dans sa voiture, attachée à sa ceinture de sécurité, qu’un objet métallique lui entre dans le ventre et qu’elle est victime d’un accident de voiture. Ce premier chapitre est dans la veine de ce que Chainas nous offre de meilleur, avec ces descriptions de corps humain, ces séances de stress psychologique, car on vit ce passage torturé avec Sophia. Chainas a toujours voulu séparer le physique du psychologique, mais dans cette introduction, il les relie de façon extraordinairement vivante et douloureuse.

Sophia, c’est son nom, ou plutôt c’était son nom. Son mari Patrick était avec elle, mais a été éjecté de la voiture. Il a erré, perdu à cause du choc, mais a fini par appeler les secours, avant de sortir le corps et de l’étendre à coté de la voiture. Interrogé par la police, il va parler de deux arabes en Mercedes qui leur ont tiré dessus, causant la sortie de route de la voiture. Mais les déclarations de Patrick sont trop floues pour l’inspecteur Durental.

Ce qui commence par un roman noir, voire policier s’avère en fait bien plus complexe que cela, bien plus profond. Car Patrick est consultant, chargé de réaliser des questionnaires permettant aux toutes nouvelles résidences ultra-sécurisées de trier parmi les riches volontaires, afin de n’y accepter que des hommes ou femmes riches, catholiques et blancs. A cela s’ajoute qu’un sniper fou tire sur les voitures et que la police n’arrive pas à mettre la main dessus. A cela s’ajoute des groupuscules d’extrème droite se préparant pour les élections municipales, prêts à déclencher l’épuration. A cela s’ajoute une société coupée en deux, entre les riches enfermés entre eux derrière des barbelés, à l’abri de mercenaires armés, et des quartiers pauvres laissés à l’abandon. A cela s’ajoute une société politiquement correcte, faisant attention à ce qu’elle dit pour ne pas choquer le peuple, mais minée par la paranoia et la volonté de se regrouper entre gens de même race, de purifier. PUR.

Comparé à ses autres romans, le style est plus accessible, mais on sent que l’auteur a voulu se mettre au service de son sujet, au travers une histoire simple. Pour autant, il passe d’un personnage à l’autre, passant en revue une bonne dizaine de personnages avec une facilité déconcertante, nous détaillant sans jamais alourdir le propos, les motivations et les stratégies de chacun. Et ce roman s’avère au premier degré un très bon roman noir, et au second degré un extraordinaire thermomètre de notre société, un roman incroyablement intelligent et important à lire.

Il semblerait que cela soit un sujet d’actualité, car cette année j’aurais lu des romans au sujet analogue, que ce soit Philippe Nicholson avec Serenitas, ou Utopia de Ahmed Khaled Towfik. PUR de Antoine Chainas enfonce le clou, nous oblige à ouvrir les yeux, à travers un roman jamais militantiste, sans jamais prendre position, comme un témoin de notre époque, comme un livre d’histoire ne relatant que les faits pour laisser au lecteur le choix de se faire son opinion … et de réagir. Lisez ce livre !

Publicités

5 réflexions sur “ Pur de Antoine Chainas (Gallimard Série Noire) ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s