Idées de polars …

A l’approche des fêtes, voici une petite sélection parmi les informations que l’on m’a fait passer. En particulier, on m’a fortement conseillé le petit dernier de chez Asphalte, par lequel je commence :

La Ballade des misérables d’Aníbal Malvar (Asphalte)

Balade des misérables

Madrid, de nos jours. Des enfants gitans disparaissent, sans que les autorités s’en émeuvent. Puis c’est le tour de la petite-fille de Perro, patriarche du Poblao, bidonville en marge de la ville. Hors de lui, le vieil homme abat un innocent qu’il pensait coupable, ce qui aboutit à l’ouverture d’une enquête. Ou plutôt de deux.

Côté gadjo, c’est l’inspecteur O’Hara qui est sur le coup, accompagné de son perroquet et précédé de sa sale réputation. Il est aidé dans sa tâche par Ximena, jeune fille de bonne famille devenue journaliste idéaliste.

Côté gitan, c’est le ténébreux Tirao qui est chargé de l’investigation par Perro lui-même. Mais le passé de cet ancien toxicomane va bientôt le rattraper…

La Ballade des misérables est un roman choral d’une ironie mordante et d’une poésie sombre, aux accents hugoliens, qui nous plonge dans une Madrid méconnue et baroque.

Ce roman à la fois noir, poétique et baroque s’ouvre sur l’enlèvement d’une petite Gitane, dans un campement à la périphérie de Madrid. Deux enquêtes vont s’ensuivre : l’une du côté gadjo, menée par l’inspecteur O’Hara, dont la sulfureuse réputation n’est plus à faire. Il est accompagné de son perroquet et de son ex petite amie, devenue journaliste. L’autre enquête, côté gitan, c’est le ténébreux Tirao qui va s’en charger, à la demande de Perro, le patriarche du camp.

La Ballade des misérables est un roman choral ironique et cinglant, peuplé de personnages étonnants. L’auteur, journaliste engagé, parolier et musicien, est aussi un styliste virtuose et inspiré. Une plume à découvrir absolument !

La valise et le cercueil de Dario (Les 2 encres)

Valise et cercueil

Ca y est ! Enfin et pour de bon cette fois, la guerre d’Algérie est terminée. Soulagée, la France des années 60 s’engouffre enthousiaste sur les chemins de la croissance, de la consommation et de l’oubli. A Paris, entre Clignancourt et Pigalle, cinq assassinats inexpliqués d’ouvriers laissent à penser que le feu qui a embrasé l’Algérie française a peut-être été mal éteint. Faut-il voir derrière le meurtre des cinq métallos la main vengeresse de l’OAS, voire une résurgence de la Cagoule ? Sous la pluie du quartier de son enfance, l’inspecteur divisionnaire Claude Fourrier, en proie à ses propres démons, mène l’enquête, loin, si loin du soleil d’Alger.

Souvenirs envolés de Jean-Marie Palach (Pavillon noir)

untitled

Une actrice célèbre se suicide en se défenestrant, du sixième étage de son domicile parisien. Aucun motif n’explique son geste désespéré. D’autres personnalités du show-biz l’imitent, dans les jours qui suivent. La commissaire Clémence Malvoisin, de la brigade criminelle, ne croit pas à une coïncidence.

Son enquête la mènera du Bois de Vincennes aux immenses plateaux Batékés, aux confins du Gabon et du Congo, là où Savorgnan de Brazza a fondé Franceville et libéré les esclaves rachetés à leurs propriétaires, en leur faisant toucher le drapeau français.

Equilibrium Tome 1 – Les morts de Mia de E.D Welson (Librinova)

Morts de Mia

Lorsqu’Heather Cass, médecin légiste est appelée à la rescousse par un de ses collègues pour l’étude d’un cadavre atrocement mutilé, elle ne se doute pas encore qu’elle va être plongée au cœur d’une enquête palpitante, dont dépend sans doute le destin de l’humanité.

Lorsqu’elle découvre un mystérieux tatouage sur le bras du cadavre, Heather, femme rationnelle, se résout à contrecœur à faire appel à son père, théologien du mystique. Ce tatouage la mènera sur les traces d’une société secrète, la Fraternité Babylonienne du Serpent, décidé à inverser l’équilibre du monde, mais aussi d’un lourd secret familial.

Equilibrium T1 – Les morts de Mia nous plonge au cœur d’une société secrète dont dépendrait le sort de l’humanité. Si ce thème ne cesse de nous fasciner, c’est qu’il éveille en chacun cette question : et si une minorité invisible présidait à notre destinée ?

De crimes rituels en secrets enfouis, Heather va découvrir un monde complexe, terrifiant et fascinant, auquel elle est beaucoup plus liée qu’elle ne le croit. En suivant dans son enquête ce personnage charismatique, le lecteur va lui aussi de surprise en surprise, oscillant entre fascination et répulsion pour la « Fraternité ».

Avant de se mettre à l’écriture, E.D. Welson a oeuvré dans le domaine de la Recherche Génétique et celui des Technologies de l’Information. Scientifique passionnées par les sociétés secrètes et leur côté obscur, l’auteur n’a pas hésite à dédier son livres « A tous les indignés de la planète ».

EQUILIBRIUM T1 – Les morts de Mia est son premier roman et le premier d’une série.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s