L’information du mardi : Points Policiers a 35 ans

2015 va être l’année des anniversaires. La collection Policier des éditions Points fête en cette année ses 35 ans, déjà ! Alors pour l’occasion, ils sortent en édition limitée 9 romans cultes, ou devrais-je dire 9 grands succès passés et à venir. A mon avis, un de ceux là est culte uniquement parce que c’est le premier roman sorti par Sonatine. Il y en a un que je n’ai pas encore lu. Et tous les autres sont extraordinaires. Avec leur couverture pastel aluminium remise au gout du jour (cela veut dire moderne), si vous cherchez à lire des incontournables, piochez donc dans cette liste :

 

La griffe du chien de Don Winslow :

Griffe du chien

Art Keller, le « seigneur de la frontière », est en guerre contre les narcotrafiquants qui gangrènent le Mexique. Adán et Raúl Barrera, les « seigneurs des cieux », règnent sans partage sur les sicarios, des tueurs armés recrutés dans les quartiers les plus démunis. Contre une poignée de dollars et un shoot d’héroïne, ils assassinent policiers, députés et archevêques. La guerre est sans pitié.

Né à New York en 1953, Don Winslow a été détective privé avant de devenir un auteur majeur du thriller américain. Il a reçu le Shamus Award à deux reprises et a été plusieurs fois adapté à Hollywood.

« Un roman magistral sur la guerre américaine contre les narcotrafiquants sud-américains, mêlant fiction et réalité des trafics, guerre intestines, corruptions mutuelles… » Bibliosurf.com

 

Pimp de Iceberg Slim :

Pimp

Robert Beck, jeune vaurien de Milwaukee, n’a qu’un rêve : devenir le plus grand mac des États-Unis. De 1940 à 1960, il devient Iceberg Slim, patron d’un harem et maître du pavé de Chicago. Impitoyable et accro à la cocaïne, il est toujours à la recherche d’une proie à envoyer sur le trottoir. Plein de sueur, de sexe et de violence, ce document unique sur les bas-fonds de l’Amérique, est un livre culte.

Robert Beck (1918-1992), alias Iceberg Slim, célèbre proxénète de Chicago dans les années 1940 et 1950, a publié plusieurs romans largement inspirés de sa vie, dont Pimp, Trick Baby et Mama Black Widow, qui constituent une « trilogie du ghetto » unique dans la littérature américaine.

« Fascinant. » Le Figaro Magazine

 

La femme en vert de Arnaldur Indridason :

Femme en vert

Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange… Un os humain ! Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d’indices au commissaire Erlendur. L’enquête remonte jusqu’à la famille qui vivait là pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d’une Islande sombre et fantomatique…

Né en Islande en 1961, journaliste et critique de cinéma, Arnaldur Indridason est l’auteur de romans noirs, dont La Cité des Jarres, également en Points.

« Explorateur des angles morts de l’humanité, Arnaldur Indridason toque doucement à la porte de nos consciences. La douleur est cuisante. » Le Magazine littéraire

Necropolis de Herbert Lieberman :

Necropolis

New York, la « cité des morts », regorge de crimes atroces et de fous dangereux. Paul Konig, médecin légiste, règne sur une morgue où défilent cadavres, enquêteurs et familles en deuil. Autopsiant, disséquant, analysant chaque indice sur les macabres dépouilles qui lui sont confiées, il observe la terreur qui baigne la ville… Une ville dans laquelle sa fille, Lolly, a mystérieusement disparu depuis quelques mois.

Herbert Lieberman atteint le sommet du roman noir – âmes sensibles s’abstenir.

Auteur de nombreux polars publiés en Points, Herbert Lieberman obtient le Grand Prix de littérature policière en 1978, pour Nécropolis.

« Le style envoûtant d’un grand écrivain. » Télérama

La compagnie de Robert Littell :

Compagnie

Dans ce redoutable thriller politique, Robert Littell restitue un demi-siècle de notre histoire. Entre fiction et réalité, personnages fictifs et figures historiques (Kennedy, Eltsine, mais aussi Ben Laden), il dévoile les mécanismes et les dérapages de l’une des organisations les plus tristement célèbres au monde, la CIA.

Un roman d’espionnage magistralement orchestré, qui place Littell aux côtés des maîtres du genre.

« Éblouissant d’ambition, La Compagnie est à la CIA ce que Le Parrain fut à la Mafia. » Télérama

Romanzo Criminale de Giancarlo De Cataldo :

Romanzo Criminale

Le Libanais, le Froid, le Dandy, le Buffle, Patrizia : une belle brochette de malfrats a fait main basse sur Rome à la fin des années 1970. Pendant vingt ans, la « bande de la Magliana » mettra la capitale en coupe réglée. Loge P2, terrorisme noir, assassinats, corruption de politiciens, services secrets ? rien ne lui échappe. Un roman épique passionnant sur l’une des plus puissantes organisations criminelles jamais démantelées en Italie.

Giancarlo De Cataldo est juge auprès de la cour d’assises de Rome, où il vit depuis 1973. Il est également journaliste, essayiste, romancier, scénariste et auteur de pièces de théâtre. Romanzo criminale a été porté à l’écran par Michele Placido.

« Voici le grand livre d’une certaine Italie. » Les Inrockuptibles

La cinquième femme de Henning Mankell :

Cinquième femme

Les victimes sont des hommes ? Empalés, étranglés, noyés. Ils n’ont rien en commun, mis à part peut-être leur brutalité. Et leur mystérieux bourreau, obsédé par son désir de vengeance. Wallander doit se hâter pour empêcher un autre meurtre tout aussi barbare.

« Du très grand art. » Télérama

Un sur deux de Steve Mosby :

Un sur deux

Vaut-il mieux mourir ou condamner l’autre à la mort ? Avant d’en tuer un sur deux, un serial killer torture les couples qu’il séquestre : à eux de décider. Jodie vient de tromper Scott et se sent coupable, de son côté, il recense cinq cents raisons de l’aimer. Ils sont enlevés. L’inspecteur Mercer n’a que quelques heures pour les retrouver avant qu’ils ne craquent. Et vous, que feriez-vous ?

Steve Mosby est né en 1976 à Leeds. Jeune écrivain surdoué, comparé à Dennis Lehane et à Michael Connelly, Un sur deux est son premier roman traduit en français. Il est également l’auteur de Ceux qu’on aime.

« Si vous ne lisez pas Steve Mosby cette année, vous y viendrez de toute façon dans les années à venir, alors faites-vous plaisir, commencez dès maintenant ! » Morning Star

Les soldats de l’aube de Deon Meyer :

Soldats aube

Zet Van Herden a quitté la police, rongé par le remords depuis la mort de son coéquipier. Il ne trouve de répit qu’en mitonnant des mets savoureux, sur des airs d’opéra. Lorsqu’une avocate lui propose de retrouver le testament d’un antiquaire nommé Smit, torturé puis assassiné, Zet ouvre un œil… puis deux. Le jeu de piste vire rapidement au cauchemar.

Né en 1958 en Afrique du Sud, Deon Meyer a grandi dans une ville minière de la Province du Nord-Ouest. Ancien journaliste, puis rédacteur publicitaire et stratège en positionnement Internet, il est aujourd’hui l’auteur unanimement reconnu de best-sellers traduits dans 15 pays.

Advertisements

7 réflexions sur “ L’information du mardi : Points Policiers a 35 ans ”

      1. « Necropolis » est un chef d’oeuvre, tout genre littéraire confondu. Il fut un temps où je conseillais ce livre à des gens affirmant ne pas aimer le polar. Personne ne m’a dit avoir été déçu… Même Lieberman n’a jamais égalé ce titre. Amitiés.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s