Luc Mandoline, épisodes 3 et 4 (Atelier Mosesu)

Je vous avais déjà parlé de Luc Mandoline, ce personnage récurrent édité aux Ateliers Mosesu, pour les épisodes 1 et 2. Ce personnage, ancien légionnaire, rompu aux enquêtes et sports de combat, se retrouve toujours mêlé dans de drôles d’affaires. Chaque épisode est écrit par un nouvel auteur, comme le Poulpe par exemple, ce qui donne à chaque fois un ton particulier et original. Voici donc les épisodes 3 et 4 :

Concerto en lingots d’os de Claude Vasseur

Concerto en lingots os

Quatrième de couverture :

Qui ne se souvient pas des dégâts occasionnés par la canicule de 2003 et l’augmentation vertigineuse du nombre des décès (15 000) ?

Luc Mandoline a officié durant cette canicule. Surplus de travail pour notre embaumeur, il travaille dans un entrepôt de chevillard réquisitionné pour l’occasion ! Seulement, toutes les morts ne sont pas naturelles, encore moins celle du légiste…

Entre des gendarmes un peu trop tatillons avec Luc, des vieillards priapiques ou nymphomanes, une mafia venue de l’Est et des secrets bien gardés qui resurgissent du passé, Claude Vasseur nous emmène dans un polar argotique bourré d’humour.

Mon avis :

Claude Vasseur décide de nous jouer un film d’action. Luc Mandoline se retrouve, en pleine canicule, appelé au secours vers Versailles. Seulement, le corps du novieillard dont il doit s’occuper a vraisemblablement été étouffé. Et quand il revient du poste de police, il retrouve le corps découpé comme dans un film d’horreur.

A partir de là, Luc va s’en prendre plein la figure. On ne compte plus le nombre de scènes où il se prend un coup sur la tête. Avec un humour noir de bon aloi, avec des expressions argotiques au détour de chaque chapitre, on suit cette intrigue tortueuse qui trouvera son origine dans un passé … revanchard. Un bon épisode distrayant.

Deadline à Ouessant de Stéphane Pajot

Deadline à Ouessant

Quatrième de couverture :

Un ami déclaré mort dont on n’a pas retrouvé le corps, un « accident » entre deux vieux loups de mer qui va révéler les secrets de l’île d’Ouessant, secrets que l’on croyait oubliés depuis des lustres. Des personnages intrigants et touchants, des caractères bien trempés, une ballade insulaire. Un guide du routard à la mode polar. Mandoline va vivre de drôles d’aventures sur ce bout de terre du Finistère au milieu des flots…Tout comme ses amis restés sur le continent.

Stéphane Pajot, tout en musique nous fait visiter sa Bretagne, s’inspirant de ses proches, des lieux qu’il fréquente. De l’humour, de l’histoire, la petite et la grande, un sympathique cocktail pour l’Embaumeur à consommer en ce début d’été !

Mon avis :

C’est plus à une visite de l’ile d’Ouessant qu’à une enquête policière à laquelle Stéphane Pajot nous convie dans ce quatrième tome des aventures de Luc Mandoline. En effet, on passe en revue les petites rues, et surtout les bars, où toutes les discussions vont bon train, arrosées d’alcool local. Le premier chapitre, qui fait 50 pages, nous montre d’ailleurs les discussions que l’on trouve dans tout bar digne de ce nom, avec une justesse fort appréciable.

Quand je dis qu’il n’y a pas d’enquêtes, le roman commence par une bagarre entre deux vieux, Simon et Hector. Le premier accuse le deuxième d’être un ancien collabo. Cela se termine mal, la tête d’Hector heurte un banc. C’est un accident, certes, mais cela permet à Luc de creuser les secrets de la seconde guerre mondiale. Si cela ressemble un peu à un roman fourre tout, il en ressort surtout un roman plein d’amour pour cette région, et une intrigue qui fouille des événements pas si lointains que ça.

Publicités

10 réflexions sur « Luc Mandoline, épisodes 3 et 4 (Atelier Mosesu) »

  1. Bonsoir Pierre
    Je ne dirai pas qu’il y a du bon et du moins dans cette série, chacun apprécie selon sa sensibilité de lecteur les histoires proposées, disons que j’ai aimé certains titres plus que d’autres, et mon préféré reste Ainsi fut-il d’Hervé Sard.
    Amitiés et bonne soirée

    J'aime

    1. Salut Paul, Ainsi fut-il de Hervé Sard est aussi mon préféré à ce jour. IL faut dire aussi que j’ai les 2 prochains dans ma bibliothèque et que le résumé de celui de Maxime Gillo me tente fortement. Enfin, celui de Jacques Saussey vient de sortir et c’est un auteur que j’adore. Amitiés

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s