L’information du mardi : Envie de polars ?

Cette semaine, c’est la sortie de Perfidia de James Ellroy (Rivages). A coté de cette énorme sortie, il y a d’autres livres qui vous attendent :

 

Une fille parfaite de Mary Kubica (éditions Mosaïc)

Une fille parfaite

« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. »

Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

Suspense psychologique envoûtant, Une fille parfaite possède une écriture affûtée, nerveuse, qui sait faire naître peu à peu une émotion bouleversante. Dans ce récit à trois voix, les apparences sont trompeuses, jusqu’à la révélation finale : un uppercut en plein coeur.

Vous n’oublierez pas Une fille parfaite.

Vous n’oublierez pas Mia.

 

La lune aux Français de Ben Orton (Editions létales)

La lune aux français

Le nouvel épisode de Dari Valko est disponible ici. D’ailleurs, il m’a envoyé ce message :

Même si je sais que les races humaines n’existent pas, j’ai un petit doute concernant une hypothétique race de cons. Parce que dans ce bouquin, j’ai rencontré des spécimens qui auraient fait douter le père Darwin et sa théorie de l’évolution! Des néo-nazis, ma poule. Et du genre pas commode, avec dans leurs cartables tout l’attirail du parfait petit facho : ratonnades, propagande puante et idéaux du moyen âge bête. Heureusement que j’aie pu me détendre un peu en jouant à la dinette avec mon oncle, pour aider un ami restaurateur. Enfin « un ami », si on passe outre le fait qu’il ait oublié de me préciser que son boui-boui se faisait racketter depuis quelques mois!

Donc en plat du jour je te propose une brochette de blaireaux flambée au kérosène ou de la cervelle de moineaux aux pruneaux. Priyatnava appetita!

  1. Valko

 

 

Un agent nommé Parviz de Naïri NAHAPÉTIAN (Editions de l’Aube)

Agent nommé Parviz

« L’Iran vous manque? » demanda-t-elle.

Parviz répondit avec un demi-sourire:

« Je ne peux me poser ce genre de questions, voyez-vous. Car comme je vous l’ai déjà dit,

je suis mort il y a plus de trente ans maintenant. » 

Parviz est un être mystérieux. Les Iraniens le disent mort ; lui se plaît à raconter les circonstances dans lesquelles des hommes aux ordres de Khomeyni l’ont assassiné. Il ­travaillait alors pour la CIA, mais vend désormais son savoir-faire aux services secrets français.

C’est ainsi que Kiana se retrouve à écouter sa confession dans un pavillon impersonnel de banlieue parisienne : il semblerait que son mari, Nasser, un scientifique iranien, ait des choses à cacher. Peu après, Florence Nakash, jeune recrue de la DGSE, est chargée d’une nouvelle enquête : son ami Parviz, celui-là même que l’on disait mort en 1979, a disparu…

Un roman qui nous entraîne au cœur des secrets nucléaires iraniens et des manipulations des services secrets occidentaux pour ralentir l’avènement d’une « bombe islamique ».

Publicités

3 réflexions sur “ L’information du mardi : Envie de polars ? ”

      1. Je l’ai ai, j’ai lu les 2 premiers et peut-être le 3e . Ben est super sympa . mais Dari Valko n’a été pour moi qu’une lecture agréable le temps des transports en commun. Désolé l’ami Pierrot.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s