Dari Valko épisodes 3 et 4

Cela fait deux ans que je suis Dari Valko, cet ancien légionnaire embringué dans des affaires pas possibles. Etant détective privé, il accepte surtout des travaux de garde du corps et cela se termine toujours avec des scènes de bagarre et un dénouement inattendu. Mais cela ne serait guère intéressant s’il n’y avait ce style si particulier qui interpelle le lecteur et cet humour omniprésent. En lisant les romans les uns à la suite des autres, je vois les progrès de cet auteur, et cela me remplit de joie.

 Tranquille le chat

Tranquille le chat !

Tu prends la mafia albanaise, un gang de sales gosses déchaînés, une chatte hystérique, un gros bonnet d’internet, quelques putes, un clan d’Algériens déjantés, un maître chanteur, et une voisine disparue, tu mets tout ça dans un bouquin, tu secoues bien fort ! Qu’est-ce que t’obtiens ? Ma dernière aventure, ma poule ! Et pour tout te dire, j’ai cru que c’était VRAIMENT ma dernière ! J’en ai pris plein la gueule pour pas un rond. Et tout ça pour que tu puisses te marrer à mes dépends !

Non mais j’te jure, c’est pas une vie, la vie qu’on vit !

Mon avis :

Même si Dari n’est pas affublé de son oncle, hospitalisé pour un calcul rénal, les embrouilles vont aller bon train dans ce roman. On sent une vraie évolution chez cet auteur. L’intrigue est beaucoup plus fouillée, et surtout, il y en a deux en parallèle ; C’est une nouveauté. Et puis, il y a cet humour omniprésent, avec au moins une blague par page, qui fait que l’on rit beaucoup.

Et puis, il y a ces remarques, portant sur la vie de tous les jours, ou sur ces salauds qui prostituent de force des jeunes filles, qui font que Dari Valko (Ben Orton ?) montre un coté humaniste qui me plait énormément. Ici, on aura droit à un jugement sur le rythme du travail qui pousse certaines personnes à des extrémités (comme tuer leur chef), ou bien des remarques sur la gestion des écoles puisque Dari est chargé de surveiller le fils d’un homme riche.

S’il n’est pas nécessaire d’avoir lu les autres romans pour apprécier celui-ci, (d’ailleurs, Dari rappelle en une phrase les éléments importants) Tranquille le chat ! fait suite à sa précédente affaire avec la disparition de sa voisine. Bref, ce roman est plus qu’un divertissement, c’est un très bon polar.

 La lune aux français

La lune aux Français !

Même si je sais que les races humaines n’existent pas, j’ai un petit doute concernant une hypothétique race de cons. Parce que dans ce bouquin, j’ai rencontré des spécimens qui auraient fait douter le père Darwin et sa théorie de l’évolution! Des néo-nazis, ma poule. Et du genre pas commode, avec dans leurs cartables tout l’attirail du parfait petit facho : ratonnades, propagande puante et idéaux du moyen âge bête. Heureusement que j’aie pu me détendre un peu en jouant à la dinette avec mon oncle, pour aider un ami restaurateur. Enfin « un ami », si on passe outre le fait qu’il ait oublié de me préciser que son boui-boui se faisait racketter depuis quelques mois!

Donc en plat du jour je te propose une brochette de blaireaux flambée au kérosène ou de la cervelle de moineaux aux pruneaux. Priyatnava appetita!

Mon avis :

On a du mal à imaginer Dari en serveur dans un restaurant russe. C’est pourtant ce qui lui arrive dans cet épisode, où il rend service à un ami qui est à l’hôpital. Mais alors, où est l’intrigue polar de ce livre ? C’est bien simple, Dari est chargé par Zoïa, sa commissaire de cœur d’infiltrer un groupuscule de nazillons, dont la principale activité est de se bagarrer lors de manifestations, voire d’assurer le service d’ordre de congrès du parti nazi.

Si on ajoute à cela le fait que Dari se retrouve amoureux de Ilhem, la jeune arabe rencontrée dans le précédent épisode, cela donne un Dari un peu débordé, jouant avec le feu, toujours à la limite. Et il faut dire qu’il a chaud tout au long de cet épisode survitaminé, dans lequel on prend un plaisir fou à suivre ses affaires.

Advertisements

6 réflexions sur “ Dari Valko épisodes 3 et 4 ”

  1. J’ai bien aimé ces titre qui sont de bon divertissement, même si il ne révolutionnent pas le genre. Mais à chaque nouveau titre, les héros et les histoires prennent un peu plus d’ampleur.
    Et c’est cool de mettre Ben en avant, c’est un type super sympa.
    Merci l’ami 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s