Un temps de chien de Pascal Jahouel (Éditions Lajouanie)

Un nouveau roman de chez Lajouanie est l’occasion de lire un roman original, qui se démarque des autres par son style. Une fois de plus, c’est le cas, et ce roman fait preuve d’une verve jouissive.

Si vous étiez dans la région de Rouen, et que vous avez raté cela au mois de janvier (de je ne sais quelle année), alors c’est un spectacle que vous allez regretter. Une vieille dame arpente les rues, en soufflant comme un bœuf … pas qu’elle soit essoufflée, c’est surtout qu’il fait un froid de canard. Le plus dur, quand on est grimé comme une vieille peau, c’est quand on entre dans un bar pour commander une boisson chaude. Le patron vous prend alors pour une vieille pédale sur le retour !

En fait, la vieille dame, c’est BHL. Non, pas le célèbre philosophe, le lieutenant de police Bertrand-Hilaire Lejeune ! Dun autre coté, ce n’est pas de sa faute si son chef, le commissaire Chassevent lui a donné comme priorité de trouver le voleur de sacs de vieilles dames qui sévit dans le quartier. Quand il chope un jeune qui s’intéresse de trop près à son sac, il l’engueule vertement mais le laisse partir. Faut pas enfoncer la jeunesse, nom de Dieu !

Dans le genre enquêtes passionnantes, voilà qu’on lui confie celle d’un accident domestique. Comprenez que ce n’est pas une bonne qui est morte, mais bien un pauvre quidam qui a succombé à un empoisonnement au monoxyde de carbone. Si l’autopsie ne lui montre que la présence de somnifères, quelques indices titillent l’oreille de cet emmerdeur en chef. Tudor Lupu (c’est le nom de la victime), roumain d’origine fut champion de handball dans son pays, avant de devenir entraineur de seconde zone à mi-temps, et encore, entre deux bouteilles d’alcool fort. Alors, comment un demi-smicard peut-il se retrouver avec un compte en banque à faire rêver n’importe quel quidam ? Quand un deuxième Roumain d’origine se retrouve avec du plomb dans la tête, l’affaire s’avère effectivement un peu plus corsée que prévu.

Ce roman est une vraie découverte pour moi. Je ne connaissais pas Pascal Jahouel. Je ne connaissais pas BHL. Ce fut une vraie bonne surprise. Mais venant des éditions Lajouanie, ce n’est pas étonnant. Depuis leur création, ils ont l’art de nous trouver des auteurs qui soit par leur sujet, soit par leur style, écrivent des romans pas comme les autres, des auteurs avec une vraie passion, un vrai style.

Ce roman, que j’ai lu en deux jours, sous la pluie, porte bien son nom à tous égards. Et pour comprendre le titre, il vous faudra aller jusqu’au bout. A chaque page que vous tournerez, à chaque ligne que vous lirez, vous aurez droit à un cynisme comme on en lit rarement, mâtiné d’humour argotique qui va forcément vous tirer des sourires. C’est aussi et surtout un vrai plaisir de lecture … pour qui aime le politiquement incorrect. Car BHL assassine son prochain à coups de pierres, assénant des remarques sur les attitudes, les défauts de la société ou juste à travers la description imagée des personnages.

On peut toujours craindre que l’auteur ne tienne pas la distance, qu’il s’essouffle au long du roman et que le soufflé retombe parfois plus lentement qu’il est monté. N’en croyez rien, le style reste alerte, le ton humoristique et plein de verve et cette lecture est tout simplement fendarde, jouissive. Si on ajoute que l’enquête est très bien suivie, qu’elle se tient et que le dénouement est surprenant, cela fait de ce roman un très bon divertissement.

Ne ratez pas les avis des amis Claude et Oncle Paul

Advertisements

12 réflexions sur “ Un temps de chien de Pascal Jahouel (Éditions Lajouanie) ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s