Le pacte des innocentes de Valérie Saubade (Anne Carrière)

J’ai la chance de pouvoir lire des polars de tous horizons et tout style. Comme je ne cantonne pas à un genre, cela me permet d’alterner et de découvrir des auteurs que je n’aurais jamais eu l’idée de lire. A l’origine de cette envie d’ouvrir ce livre, il y a tout d’abord la couverture … magnifique. Ensuite, il y a le billet de l’ami Claude grâce auquel je me suis dit : « Chiche, chouette, un pur roman policier ». Enfin, il faut que je remercie Olivia qui a pensé à moi … et qui se reconnaitra.

Ce roman si situe dans la campagne anglaise, plus exactement à Blewbury, un petit village tranquille de l’Oxfordshire. C’est pour cette raison que l’on peut se demander pourquoi, tout d’un coup, des événements vont secouer cette vie paisible et faire office de cataclysme.

Tout d’abord, ce sont des lettres de menace, presque de chantage, qui sont envoyées au maire et à ses adjoints. Ces lettres citent, pour chacune d’entre elles, une date et une citation religieuse, qu’elle soit issue de la bible, des évangiles ou bien de l’Apocalypse. Ensuite, c’est un meurtre que l’on déplore au domaine de Key Fields, la luxueuse maison de retraite du village. D’ailleurs, pour y entrer, il faut montrer patte blanche, entendez par là être doté d’une certaine richesse et d’une santé convenable, de façon à ce que la propriétaire du domaine ne soit pas embêtée.

Au poste de police local, bien peu équipé pour ce genre d’enquêtes, c’est l’inspecteur Reeves qui dirige les affaires, secondé par McHaggis. D’ailleurs, c’est une petite jeune qui débarque dans ce capharnaüm, en la personne de Karen Stanner. Cette dernière essaie d’ailleurs de faire bonne figure, mais manque sérieusement de confiance en elle.

Par moments, cela fait du bien de changer de type de lecture, de se sortir la tête des thrillers, d’éviter les romans noirs pour revenir à une lecture plus simple telle qu’un roman policier. C’est le genre qu’a choisi Valérie Saubade, en respectant à la lettre les codes et en ajoutant sa patte à une histoire qui aurait pu se limiter à la résolution d’un meurtre.

Valérie Saubade a choisi de situer son intrigue en Grande Bretagne, et en particulier en pleine campagne. Et pour cela, elle a mis au diapason son style, qui est très propre, très british, à un tel point qu’à un moment je suis allé voir la biographie de l’auteure. Je dois avouer que se laisser bercer au rythme d’une campagne éloignée de toute ville et de bruits des routes, cela fait un bien fou. Et je n’ai pas honte à dire que j’ai eu le même plaisir avec cette lecture que quand je lisais des romans d’Agatha Christie.

Car outre une intrigue fort bien construite, les personnages qui font vivre ces pages sont vivants et ont chacun leurs problèmes personnels. D’ailleurs, Valérie Saubade a choisi une forme certes simple mais efficace, puisqu’elle passe en revue à chaque fin de chapitre la vie personnelle de chacun d’eux. Cela nous permet aussi de les comprendre au-delà de leurs réactions professionnelles et de les apprécier. On suivra donc l’inspecteur Reeves qui doit accueillir son père chez lui, puisqu’il est atteint de sénilité douce ; On adorera les affres de McHaggis dont la femme vient de partir avec les enfants et qui demande conseil à un ancien collègue divorcé. On aura de la compassion pour la jeune Karen enfermée dans sa timidité et être obligée de se répéter qu’elle va y arriver.

Vous l’aurez compris, sous sa couverture fantastiquement subtile aux tons verts fleurant bon la nostalgie, vous trouverez un excellent roman policier qui n’a rien à envier aux grands auteurs du genre.

Ne ratez pas l’avis de l’ami Claude ici

Publicités

9 réflexions sur “ Le pacte des innocentes de Valérie Saubade (Anne Carrière) ”

    1. Salut Claude, tout à fait, ça change et nous avons la chance de pouvoir nous le permettre. Et quand c’est fait avec talent, c’est un vrai plaisir de lecture. Un super roman policier qui me donne envie de relire Agatha Christie ! Amitiés

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s