Opération bigoudis de Ben Orton (Editions létales)

Voici la cinquième aventure de Dari Valko. Dans ce roman, Bon Orton décide de nous surprendre …

Quatrième de couverture :

Tsé, nous autres au Québec on a un dicton qui fait : quand le caribou est en rut, va pas couper du bois seul dans la forêt ! ». Ça veut dire cherche pas les ennuis, l’ami. Et moi, on peut pas dire que je les cherchais, les ennuis, câline : je suis coiffeur pour dames. Mais qu’est-ce tu veux, quand ça pète une coche ben raide, t’peux rien faire. Pi ça fait que c’est pas d’la neige qu’est tombée mais bel et ben d’la marde. Et c’est tombé d’un coup, même pas le temps de mettre l’anorak ! Alors, heureusement que pour m’aider, j’ai pu compter sur ma femme, parce que niveau secours, c’tait l’grand Nord ! En plus, tu sais-tu pas la meilleure ? Un gang de requins marteaux-piqueurs tournait autour de mon bungalow pour en faire un parc de stationnement. J’te niaise pas !

Et l’sirop d’érable su’l’pancake, c’est qu’toute c’t’affaire s’est conclue d’une façon qu’est pas disable, complètement fou raide !

Tabarnouche !

Mon avis :

Ben Orton décide de nous surprendre et pour autant ne change pas son style. Le personnage principal de ce roman s’appelle Jimmy Lafleur. Il est coiffeur pour dames et prépare un concours international de bigoudis. Il est en ménage avec une belle Eurasienne qui est propriétaire de l’immeuble, situé au dessus du salon de coiffure.

Vous me direz qu’il ne s’agit pas d’un polar. Pas faux ! Quoique … de sombres hommes d’affaires sont intéressés pour acheter à bas prix l’immeuble pour le raser et construire un clapier à bobos.

Une nouvelle fois, l’humour fait rage dans ce livre avec les mêmes ingrédients que dans les précédents romans. L’auteur interpelle le lecteur, comme s’il lui racontait son histoire, fait des remarques bien vues et n’hésite pas à utiliser l’humour pour nous divertir. De nombreuses scènes se passent dans le salon de coiffure, et on a droit à des scènes vaudevillesques hilarantes.

Mais où est Dari dans cette affaire ? Il vous faudra attendre la toute fin du roman pour le savoir. Et toutes les hypothèses que vous aurez faites lors de votre lecture se révéleront fausses. Voilà un bon divertissement qui vous permettra de découvrir cet auteur que j’aime beaucoup … si vous ne le connaissez pas déjà ! Et malgré le format court du roman, les personnages sont bien présents et les scènes drôles s’enchainent sans temps mort.

A noter que pour les fêtes, les éditions létales sortent les quatre premières aventures de Dari Valko au prix de 29,90€ avec les frais de port à 1€. Une bonne idée de cadeau.

http://www.leseditionsletales.com/crbst_9.html

A noter l’avis de Bob polar ici : http://bobpolarexpress.over-blog.com/2015/11/au-bonheur-des-dames.html

Publicités

9 réflexions sur « Opération bigoudis de Ben Orton (Editions létales) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s