T’es pas Dieu petit bonhomme de Philippe Setbon (Editions du Caïman)

Ce cycle s’appelle les trois visages de la vengeance. Le premier visage s’appelait Cécile et le monsieur d’à coté et c’était un polar impeccable. Le deuxième visage s’appelle T’es pas Dieu petit bonhomme et il est encore mieux.

Dans un quartier du 17ème arrondissement de Paris, il existe une petite impasse avec quelques maisons individuelles. Frédéric Jouvé, qui habite dans cette impasse, croise le clochard habituel, un dénommé Jean Pierre, puis il rentre avec son sac de courses. Le soir même, un homme affublé d’une capuche demande à Jean Pierre comment il s’appelle. Après en avoir eu la confirmation, il arrose le clochard d’un liquide inflammable et jette une allumette enflammée.

Lynda Fragonnard, policière de son état, est chargée d’interroger le voisinage. Quand elle pose la question à Frédéric, il semble plus surpris que peiné, comme quand on apprend qu’une de nos connaissances meurt. Ce qui est le cas. Mais le lendemain, c’est l’épicier du coin, Youssef, qui est agressé et brulé. D’ailleurs, l’immeuble part en flammes. Lynda décide de retourner voir ce cinquantenaire qu’elle a rencontré la veille.

Si vous ne lisez pas ce polar, c’est que soit je n’ai pas su vous convaincre, soit vous n’aimez pas le polar. Car ce polar est un modèle du genre, et malgré le fait que l’on annonce une vengeance sur la couverture, il vous sera bien difficile de deviner qui a fait quoi. Car l’intrigue est fort bien menée et plus tortueuse qu’on ne le croit, tout simplement parce que l’auteur nous montre une créativité folle dans les différentes situations mais aussi une logique qui fait que Philippe Setbon emporte tout sur son passage.

Et une intrigue, c’est bien, mais quand on a une alternance parfaite entre description et dialogues, quand on a un style d’une simplicité effarante et malgré cela, une efficacité impressionnante, on affaire là à du pur plaisir de lecture. On sent qu’il y a de la maitrise, et surtout du plaisir à écrire cette histoire. Et Philippe Setbon nous fait partager son plaisir tant et si bien qu’on n’a pas envie de l’arrêter. Le seul reproche que l’on pourrait faire, c’est que c’est trop court, mais le plaisir est aussi à ce prix : C’est court mais qu’est-ce que c’est bon !

Et puis, il y a ces personnages ! Imaginer un Max Von Sydow, l’acteur de l’Exorciste par exemple, être auteur de polars, vivre dans une impasse, séparé de sa femme, vivant avec une chatte nommée Barb, comme dans un James Bomb. Ou bien Lynda policière trentenaire malheureuse en amours à la fois naïve et réaliste. Ou bien le voisin Ben qui donne une superbe idée de polar à Frédéric en retranscrivant les meurtres en série qui se passent dans leur quartier. En fait, on trouve plein de petites idées, qui mises bout à bout, se retrouvent former un tout inlâchable. Une petite pépite de polar en somme !

Publicités

16 réflexions sur « T’es pas Dieu petit bonhomme de Philippe Setbon (Editions du Caïman) »

  1. Convaincue je suis, et je commencerai par le premier opus.
    Ce que j’aime, c’est que tu me fais découvrir des romans vers lesquels je ne serais peut être pas allée car le choix est vaste. Tu les mets en éclairage et tu donnes envie de les découvrir.
    J’ai  » les roses volées  » sur ma pile depuis peu.  » Cécile…  » va très certainement l’y rejoindre d’ici qq temps.

    J'aime

  2. Mon ami Pierre,
    Rassure-toi, tu m’as largement convaincu. Ton avis + celui de Claude, c’est un peu beaucoup pour résister, non ? Amitiés.

    J'aime

  3. Coucou, je viens de le lire et je n’ai pas été emportée, ni par le récit, ni par les personnages. J’avais compris direct avec l’histoire du gamin, j’avais capté aussi pour le coupable (pas de surprise), j’ai trouvé les vannes de la policière et de sa coloc lourdes, comme celles de l’ancien commissaire, comme tout. Merde, je n’ai adhéré à rien. Aurai-je loupé quelque chose ?? 😦

    J'aime

    1. Comme je le dis, la lecture, c’est une rencontre entre un auteur et son lecteur (ou sa lectrice). Et il peut y avoir des rencontres ratées. Non, tu n’as rien loupé, et tu as bien fait de poster ton avis. Cela me permet aussi de comprendre l’avis des autres, qui ne changent pas le mien, je te rassure. BIZ

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est une rencontre et parfois, l’un des deux manque à l’appel 😉

        Je posterai le 2/02 parce que j’ai d’autres posts sur le feu, j’ai bien lu ce mois-ci et j’ai pas fini ! 😀

        De toute façon, je ne t’en veux pas, j’ai découvert un auteur, une collection, et je n’ai pas dit mon dernier mot. Ne change rien à ton avis, c’est le tien, nos chroniques n’engagent que nous, nos avis perso, tu aimes, moi pas, un autre oui, et c’est ce qui fait que rien n’est figé 😉

        Kiss

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s