Hostis Corpus de Christophe Reydi-Gramond

Editeur : Piranha

J’avais beaucoup aimé son précédent roman, Un mensonge explosif, qui partait de l’explosion AZF pour nous emmener dans les coulisses du pouvoir. Il y avait du style et du rythme. Hostis Corpus a les mêmes qualités avec un coté philosophique qui en fait un livre très intéressant à lire.

Italie, 2000. La religion catholique est en effervescence. Les préparations du jubilé de l’an 2000, ajoutées aux JMJ créent une énorme activité mais aussi une certaine inquiétude quant à l’organisation de ces événements au retentissement mondial. A Rome, les évêques sont nerveux à l’idée de l’ostension du Saint Suaire. Il faut dire que ce morceau de tissu ayant été apposé sur Jésus Christ a failli faire l’objet d’un attentat trois ans plus tôt quand un incendie s’est déclaré dans l’église où il est conservé. Depuis, il est conservé au secret, dans un lieu connu de seulement six personnes. En fait, il a été emmuré dans un sous-sol.

D’un coté, la ville de Turin souhaite que la sécurité de cette icône soit assurée par la police. Le maire impose donc son directeur de la police, Antonio Rocci. De l’autre, l’église veut aussi être présente. Monseigneur Diouf pense à l’abbé Dumoulin. C’est un ancien mercenaire belge qui a été blessé au Sénégal et que Mgr Diouf a sauvé. Depuis, Pierre Dumoulin est entré dans l’église pour servir Dieu.

Tout ce petit monde se retrouve donc dans les sous-sols de la basilique de la Consolata. Le mur n’a pas bougé, l’inscription Hic Jacet Homo, que Mgr Diouf a écrite de sa main le 15 juin 1998 est bien présente. Les maçons commencent à entamer le mu. Quand un trou se fait, ils doivent sortir … et ils s’aperçoivent que le sarcophage de verre qui doit contenir le Saint Suaire est vide.

Ne croyez pas lire un sous Da Vinci Code, oh que non ! Ce roman est bien plus instruit, bien plus documenté et bien plus complexe que cela. Evidemment, on en apprend beaucoup sur la religion catholique, mais l’auteur se contente de nous instruire sans prendre parti, et je dois dire que j’ai appris plein de choses. Ce n’est jamais pontifiant, et c’est toujours bien inséré dans l’intrigue.

A partir de là, sachant que le Saint Suaire a été passé au Carbone 14 et daté du Moyen Age, cela permet à l’auteur de montrer les dessous de la religion catholique, les luttes pour le pouvoir, et même de fouiller les croyances (ou non) des plus hauts dignitaires. Il y a ceux qui croient, ceux qui veulent croire, ceux qui font semblant de croire, et ceux qui s’en moquent pourvu qu’ils puissent assouvir leurs ambitions. C’est extrêmement bien fait, et cela nous pousse même à nous poser la question sur ce à quoi nous croyons. A travers tous ces personnages qui ont une position différente par rapport à cette question, on se positionne forcément par rapport à l’un d’eux. C’est cette intelligence dans la façon de mener l’intrigue qui est impressionnante et qui en fait un livre passionnant.

Et puis, il y a aussi le gouvernement d’Italie qui aimerait bien mettre la main sur tous ces trésors. Ayant promulgué une loi qui leur donne la propriété de tout ce qui est hors du Vatican, l’occasion est bonne de tout faire pour être les premiers à retrouver le Saint Suaire. Et puis, il y a les ennemis de la religion, ceux qui font tout pour dégoutter les gens des croyances et qui hésitent entre dire que le Saint Suaire est vrai, ou que c’est une vaste supercherie.

Il y a tout cela et même plus encore dans ce roman. C’est tout simplement passionnant, ou en tous cas, j’ai été impressionné par l’ambition de Christophe Reydi-Gramond et surtout par le fait que tout fonctionne à merveille. Et puis, j’ai beaucoup réfléchi en lisant ce livre, je me suis posé beaucoup de questions par rapport à tout cela, car l’un des grands mérites de ce roman, c’est bien de vous amener insidieusement à vous positionner. Une franche réussite !

 

Advertisements

8 réflexions sur “ Hostis Corpus de Christophe Reydi-Gramond ”

  1. Merci.
    Lorsqu’on lit ce genre de retour de lecteur, on se dit que, peut-être, on n’a pas tout à fait perdu son temps en écrivant.
    (ceci dit, je crois qu’il est impossible de faire un « sous Da Vinci Code », ce… livre représente un socle infranchissable).

    Aimé par 1 personne

    1. Merci d’être passé Christophe. Si je parle de Da Vinci Code, c’est parce qu’en lisant la 4ème de couverture, on m’a dit : Tu fais dans le Da Vinci code, maintenant ? Tout ça pour dire que le livre est top, très bien construit, très intelligent, qu’il pose de vraies questions sans en avoir l’air. Et que la 4ème de couverture devrait peut-être être revue … Merci encore

      Aimé par 1 personne

  2. Le da Vinci était un thriller addictif, mais bourré de fautes… Si ici il explique sans prendre parti, je suis toujours preneuse ! Je suis quasi sûre que suaire de Turin n’est pas celui qu’on dit qu’il est, mais bon, on vient d’une époque où les gens aimaient les reliques et ces dernières pouvaient servir à asservir des petites gens. Maintenant, tu as le choix de croire ou de ne pas croire ou de chercher, avant, pas.

    Je sais aussi de par ma soeur qui a étudié histoire de l’art et tutti quanti, que s’il y a autant de reliques sur le chemin du Compostelle, c’était pour encourager les gens qui le faisait et les persévérer dans leur foi… Il me semble que c’était dû à ce sacré Charlemagne !

    Tout ça pour te dire que je note ce roman de suite et que je suis pas contente sur toi ! 😆

    J'aime

    1. Salut Belette, il y a tout cela et même plus encore : une documentation sans faille, mais aussi des personnages forts qui nous questionnent et nous demandent de nous positionner par rapport à la croyance en général. Et puis, est abordé le sujet de la politique, les luttes pour le pouvoir spirituel et autre … très très bon. Amitiés

      Aimé par 1 personne

  3. Un  » sous Da Vinci code  » , je me demande aussi comment cela serait possible… J’avais trouvé ce bouquin niais, à l’intrigue simpliste, cousu d’avance… Bref..
    Donc, je me tournerai avec plaisir vers Hostis corpus, qui va grossir ma liste à lire. Un de plus !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s