Espace Jeunesse : Bleu Blanc Sang de Bertrand Puard

Editeur : Hachette Jeunesse

Il y a plein de raisons pour lesquelles je vous présente ce roman. Et ce n’est pas parce qu’il est estampillé Jeunesse que vous devez passer votre chemin. D’ailleurs, la raison pour laquelle il est arrivé dans mes mains est presqu’une histoire à elle-seule. Les éditions Hachette me contactent pour me signaler leur sortie. J’aurais pu n’y jeter qu’un œil distrait. Sauf que le titre m’a attiré, a éveillé ma curiosité. Quel titre ! Et puis, la couverture, à la fois sobre mais énigmatique m’a beaucoup plu. Ensuite j’ai lu le résumé et cela rentrait bien dans mes critères … alors allons y !

5 juin 2018, 15H50, Paris. Dans la cathédrale Notre Dame, l’enterrement du Président de la République Jean-Baptiste Tourre va démarrer. Il a succombé à une tumeur au cerveau. C’est son frère et ministre Patrice Tourre qui va faire son éloge.

5 juin 2018, 16H05, Châteauroux. Deux hommes arrivent au musée Bertrand de Châteauroux, pour assurer le transport d’un tableau de Justine Latour-Maupaz vers New York. Le Métropolitan Muséum a en effet demandé son prêt pour une exposition sur les artistes femmes. Lors du trajet sur l’autoroute, la camionnette se fait attaquer au lance-roquette.

5 juin 2018, 10H10, New York. Dans la salle des enchères de Christie’s, Andrew Jackson le commissaire priseur s’apprête à passer une journée ennuyeuse. En effet, rien de ce qu’il propose ne va enflammer les foules a priori. Sa surprise est énorme quand il propose un tableau de Justine Latour-Maupaz, qui atteint la somme de 53 millions de dollars alors que la mise à prix n’était que de 10 000 dollars.

17 juillet 2018. Patrice Tourre a obtenu ce qu’il voulait : il est devenu Président de la République à la place de son maudit frère. Il doit faire face à une grave crise économique : la possible faillite de l’Italie. Eva Brunante, conseillère de banque, reçoit en rendez vous M .Collet. Il Actionveut soi-disant ouvrir un compte pour une tierce personne. Il aligne un chèque de 100 000 euros au nom d’Eva Brunante. Le client de M.Collet veut rencontrer Eva au sujet de Justine Latour-Maupaz. En effet, son père Richard et elle ont longuement étudié cette jeune peintre française. Eva refuse … mais décide d’appeler son père, avec qui elle n’a plus de contact depuis 10 ans, qui ne répond pas. Alors elle va aller le voir.

Je vais vous dire : Les adolescents ont de la chance !

Voici commence démarre ce roman, puisque je viens de vous résumer les 50 premières pages de ce premier tome d’une trilogie. Vous l’aurez compris, cela va vite, très vite, et il y a beaucoup de rebondissements. En fait, nous avons là un roman à suspense, qui va multiplier les personnages et les situations.

Pour résumer, il y a Patrice Tourre le Président de la République issu d’une famille immensément riche. Son père, le patriarche Jean Christophe ne voit que par Jean Baptiste et déteste son autre fils. Patrice avait une fille Clarissa qui est atteinte d’une maladie orpheline et à qui on ne prédit que quelques mois à vivre. Voilà pour le clan politique.

Du coté des Brunante, nous avons Eva, banquière, qui s’est brouillée avec son père Richard. La belle-mère d’Eva, puisque Richard est veuf et remarié, est un personnage que l’on verra peu, contrairement à Tiphaine, sa demi-sœur. Mais je ne vous en dis pas plus.

Enfin, on va voir apparaitre un groupuscule, nommé Riposte, qui a des tendances anarchistes, et qui veut faire tomber le gouvernement, tout détruire pour tout reconstruire ! Hugo en est un des fondateurs avec Charlotte Dugain. Il va être plongé dans ce maelstrom et se retrouver à enquêter avec Eva et Tiphaine.

Si je passe si longtemps à vous parler des personnages, et il y en a encore quelques autres, c’est bien parce qu’ils sont au centre de l’intrigue, qu’ils ont droit chacun à des chapitres, et surtout parce qu’ils sont très bien décrits, vivants. Si bien que le lecteur que je suis n’a pas eu de mal à reconnaitre. C’est un des gros points forts de ce livre. C’est aussi leur nombre qui me fait dire que ce livre s’adresse plutôt à des adolescents de 16 ans.

Si le style est fluide et simple, je n’ai pas eu l’impression que l’on prenait les jeunes pour des imbéciles. On y parle politique, business, argent, lutte de pouvoirs, mais aussi famille, quête et Histoire. Et pour tout vous dire, je pense que cela va ouvrir beaucoup de jeunes cerveaux à la complexité du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Car l’autre grande force de ce roman, c’est le nombre de rebondissements, et cette faculté, après avoir planté le décor, de montrer que personne n’est ni blanc, ni noir, ou pour reprendre le titre, ni bleu, ni blanc ni rouge sang. Et comme c’est le premier tome d’une trilogie, j’ai hâte de lire la suite car il y a bien une explication à la fin, mais tant de questions en suspens.

Avis aux adolescents : courez acheter ce livre. Ça bouge, c’est prenant, et les personnages sont fantastiquement humains. Avis à leurs parents : N’hésitez pas à emprunter ce livre à vos enfants, car vous allez y prendre du plaisir. Pour ma part, je l’ai lu en 2 jours. C’est un signe, non ?

Publicités

8 réflexions sur « Espace Jeunesse : Bleu Blanc Sang de Bertrand Puard »

  1. Bonsoir Pierre
    Content de voir que Bertrand Puard, que j’avais perdu de vue, écrit toujours. En effet à la fin des années j’avais lu par exemple Alice au pays des cauchemars au Masque, et sous le pseudo de Ewan Blackshore des romans publiés aux éditions de la Sentinelle dans la collection Les Mystères de la Tamise. Tout un programme !
    Amitiés

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s