Angel Baby de Richard Lange

Editeur : Albin Michel en grand format. 10/18 en format poche

Traducteur : Cécile Deniard

Le trafic de drogue au Mexique et la frontière entre les Etats Unis et le Mexique permettent de stimuler l’imagination des auteurs de polars. Dans ce roman, on a plutôt droit à une course poursuite pour la survie. C’est un roman remarquablement mené.

Luz est une jeune Mexicaine qui a été kidnappée par Rolando El Principe, le chef d’un réseau de trafic de drogue. Elle a laissé derrière elle sa fille de 4 ans, Isabel, qui est élevée par sa tante Carmen, près de Los Angeles. Elle décide de rejoindre sa fille pour son anniversaire et rien ne pourra l’arrêter. L’année dernière déjà, elle avait fait une tentative mais avait été reprise par El Principe. La sanction en avait été terrible, tant elle fut tabassée et violée.

Malone est Américain. Il a perdu goût à la vie et se contente de passer la frontière avec des immigrés mexicains qui veulent rejoindre la Terre Promise des Etats Unis. Il les enferme dans son coffre et passe la douane incognito. C’est Freddy qui organise les transports, Malone se contentant de faire la route. Avec l’argent qu’il récolte, il tente d’oublier sa femme et sa fille, noie son passé dans le jeu et l’alcool.

Mike Thacker fait partie de la police des frontières. Il traque les clandestins qui traversent et en profite beaucoup. Il trouve jouissif de profiter de son pouvoir, soit en volant le peu d’argent que les Mexicains ont sur eux, soit en violant les femmes démunies. Parfois, il les relâche, parfois non. A 50 ans passés, il n’a pas grand’ chose d’autre à attendre de la vie.

Quand El Principe s’aperçoit que Luz a disparu en tuant de sang froid la femme de ménage et le garde du corps, il décide de faire évader un assassin notoire nommé Jeronimo et le lance à la poursuite de Luz. Pour être sur que Jeronimo réalisera son boulot, il prend en otage sa femme et ses fils.

Les personnages étant positionnés, la course poursuite peut commencer …

Nous allons donc suivre l’itinéraire de ces quatre personnages, qui vont se rencontrer, se bagarrer, se quitter, se rencontrer à nouveau, que ce soit au Mexique ou aux Etats Unis, mais principalement aux Etats Unis. Le but de Richard Lange n’est pas de montrer la situation du trafic de drogue (comme on pourrait le lire dans La griffe du chien) mais plutôt de s’en servir comme contexte, et de peindre un univers ultra-violent.

Si l’auteur met l’accent sur ses personnages et leur psychologie, le décor passe au second plan, mais on peut remarquer qu’il aime peindre ce qui est derrière la façade, derrière les lumières. Et on y trouve un monde noir, glauque, violent, fait de petits hôtels et de bars louches, où tout un chacun trahit son voisin pour un peu d’argent.

Le gros point fort de ce roman, ce sont donc ces personnages, qui n’attendent rien de la vie, de leur vie, qui vivent au jour le jour pour leur propre satisfaction personnelle mais avec chacun un objectif. Et peu importe le destin du voisin. Luz veut retrouver sa fille. Malone veut faire une dernière bonne action après la perte de sa femme et sa fille. Jeronimo espère retrouver sa famille. Thacker court après le gros pactole dont il rêve pour bien finir sa vie. Et cette psychologie, simple en apparence, est remarquablement décrite par leurs actions, et on se retrouve avec des personnages incapables de penser à autre chose que leurs objectifs.

L’autre point fort, c’est ce style si direct, si percutant, qu’on lit ce roman sans pouvoir s’arrêter, en étant dans une sorte d’apnée, car il en ressort une tension de chaque page, de chaque paragraphe. A chaque fois qu’on ouvre ce livre, qu’on en lit quelques lignes, le rythme cardiaque s’accélère et cette magie n’est possible que grâce au talent de l’auteur et à celui non moins important de sa traductrice. On termine ce roman sur les rotules, ce qui est diablement bon !

Ne ratez pas l’avis de l’ami Claude

Advertisements

5 réflexions sur “ Angel Baby de Richard Lange ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s