Le chouchou du mois de novembre 2016

Mais quel imbécile je suis ! Le jour où j’ai créé cette rubrique de Chouchou du mois, j’avais envie de faire une synthèse du mois dans un premier temps, mais aussi de mettre en lumière un roman en me disant : « si je dois ne conseiller qu’un seul roman ce mois-ce, ce serait celui-là ». Une fois déjà, il y a eu deux romans ex-æquo, parce que ce mois-là, il m’avait été impossible de choisir. Il est vrai que quand on chronique des romans de style et de genre différent, il m’arrive bien souvent d’avoir des difficultés à en choisir un.

Sauf que ce mois-ci, tous les romans m’ont plu, m’ont enthousiasmé, et si je devais faire un choix, je les choisirais tous. Au moment où j’écris ces lignes, je ne sais pas quel roman je vais choisir, je ne sais même pas s’il y en aura un. Alors, j’ai décidé de me lancer un défi : vous donner envie de lire tous ces romans en deux lignes maximum (en fonte Arial 11, pour les pointilleux !). Donc, le titre de ce billet devrait être ce mois-ci : les raisons pour lesquelles vous devez lire ce livre ou l’ajouter sur votre liste de souhaits pour Noel.

Swastika night de Katherine Burdekin (Piranha) : Ecrit en 1937 et inédit en France, ce roman d’anticipation imagine qu’Hitler a gagné la guerre et devient le Nouveau Dieu. Pour réfléchir !

Luz de Marin Ledun (J’ai lu) : Vous vous devez de lire des romans dits pour adolescents, car on y trouve d’excellents romans. Marin Ledun excellent dans cette histoire d’émancipation.

Angel Baby de Richard Lange (10/18) : C’est un roman à réserver aux amateurs de sprint littéraire. Quand les personnages sont aussi bien faits, cela devient une lecture impérative.

Evanouies de Megan Miranda (La Martinière) : C’est un roman écrit à rebours, sous haute tension, qui vous réservera bien des surprises avec sa fin très réussie. Une découverte !

Bleu blanc sang Tome 2 de Bertrand Puard (Hachette) : Le premier m’a enchanté, le deuxième m’a emporté, tant il nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. Vivement le 3 !

Avant le polar de Pierre Fournel (Dialogues) : A la fois roman policier et roman de conseils, à la fois sérieux et plein d’autodérision, c’est un roman original et drôle que tout fan doit lire.

Ad Unum de Didier Fossey (Flamant Noir) : Avec ce roman, je deviens fan de cet auteur ; son talent de plonger ses personnages dans l’urgence et son rythme le rendent passionnant.

Une mort qui en vaut la peine de Donald Ray Pollock (Albin Michel) : Les Etats-Unis tiennent leur petit génie et ce deuxième roman est à la fois magnifique et cynique, beau et crade.

Le printemps des corbeaux de Maurice Gouiran (Jigal) : Quand Gouiran revient à une forme de polar plus « classique », cela devient génial et grand. Ma meilleure lecture de cet auteur.

Les arbres en hiver de Patrick Eris (Wartberg) : C’est un roman policier, c’est un roman social, c’est un roman d’ambiances, c’est aussi et surtout un roman remarquablement écrit.

L’opossum rose de Federico Axat (Calmann Levy) : Oubliez tous les romans que vous avez lus car celui-ci va vous malmener dans vos certitudes. C’est impressionnant et déstabilisant !

Nous allons mourir ce soir de Gillian Flynn (Sonatine) : J’ai bien l’impression que cette nouvelle est plus qu’une pépite, un petit chef d’œuvre en seulement 60 pages. Du grand art !

Il n’y aura donc pas un chouchou mais aucun ou plutôt douze ce mois-ci. J’espère que ce billet vous aidera dans vos choix de lecture ou de cadeaux. Ceci dit, n’oubliez pas le principal, lisez !

 

Publicités

9 réflexions sur « Le chouchou du mois de novembre 2016 »

  1. Bonsoir Pierre
    J’aime ce genre de liste qui permet aux lecteurs de choisir et de ne pas se voir imposer un titre. Et pour Noël, au moins, il y a le choix et la diversité, avec la possibilité d’en acheter plusieurs…
    Amitiés

    J'aime

    1. Salut Paul, A la base, c’était pour moi une sorte de bilan et je me suis rendu compte qu’il y avait toujours un livre qui me tenait un peu plus à coeur que les autres. D’où le titre du chouchou du mois, titre totalement honorifique et personnel. Mais ce mois ci, le choix était trop dur ! Amitiés

      Aimé par 1 personne

  2. Pierre, tu es terrible, terriblement terrible ! Bon, j’ai pas tout ajouté parce que je n’ai qu’une vie et mes journées n’ont que 24h et tu n’es pas le seul à me tenter terriblement (enfin, pas TOI personnellement, je ne voudrais pas de soucis avec madame Black Novel).

    Mais dis-moi, c’est « Swastika night » et pas « Swastika girls » !!! 😀 Là, tu me dois un mojito !

    J'aime

      1. Chouette, j’ai gagné le concours que tu réalises à notre insu afin de savoir qui lit vraiment tout et qui est attentif à tes chroniques ! 😆

        Merci pour les mojitos. Je les attends de pied ferme !

        Pour la svastika, je vais la prendre dans son sens originel, le signe de la vie éternelle, si je me souviens bien. Plus agréable que sa signification de maintenant…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s