Le chouchou du mois de juin 2017

On peut dire qu’on aura eu chaud pendant ce mois de juin, et que, en ce qui me concerne, ce n’est pas forcément les meilleures conditions pour lire. J’ai donc arrêté quelques livres en cours de lecture, ce qui est très rare dans mon cas, mais j’aurais tout de même dégoté de très bons polars dont voici un petit récapitulatif. Et comme nous nous apprêtons à préparer nos valises pour les vacances, j’espère que ces quelques avis vous aideront dans votre choix :

Je commence par une découverte d’un roman de 1957, Un homme dans la foule de Budd Schulberg (Equateurs Parallèles), ou plutôt devrais-je dire une nouvelle. Je suis tombé dessus par hasard et l’ai acheté car, en période d’élection, le sujet me tentait bien. Cela raconte l’histoire d’un pauvre gars qui débarque dans une radio avec une guitare et qui devient la coqueluche du peuple par son discours simple et populiste. Il faut que vous lisiez ce texte qui est plus que jamais d’actualité.

Au niveau des découvertes, je vous encourage à jeter un œil à Lowlifes de Brian Buccellato & Alexis Sentenac (Glénat), une Bande Dessinée pur Hard Boiled. Même si l’histoire est simple, les dessins font beaucoup pour nous plonger dans l’ambiance glauque des bas-fonds de Los Angeles.

Vade Retro Satanas de Luc Fori (Pavillon Noir) est aussi une belle dé »couverte sur un sujet bien casse-gueule. 4ème roman de l’auteur, avec un personnage principal con et misogyne, aux prises avec ses préjugés sur la vie et des djihadistes en particulier. Et le fait d’avoir mis beaucoup d’humour et d’autodérision en font un roman très intéressant et surtout très divertissant.

Quand on parle de découvertes, ce mois de juin rime avec premiers romans. Bon, je sais, c’est une rime pauvre, très pauvre. Par contre, les premiers romans chroniqués sont riches, eux, très riches. Karst de David Humbert (Liana Levi) nous emmène en Normandie et nous parle de nappes phréatiques avec un personnage de gendarme original, puisque c’est un homme qui s’ennuie et qui du coup, fourre son nez là où il ne faut pas. Je suis innocent de Thomas Fecchio (Ravet Anceau) nous pose ouvertement la question des a priori que nous avons tous, surtout quand il s’agit d’un criminel récidiviste. Quand des corps de jeunes femmes violées sont retrouvés, il fait un suspect presque coupable. Un moindre mal de Joe Flanagan (Gallmeister) souffre de son bandeau publicitaire, puisqu’il le compare à James Ellroy. Passé cette déconvenue, le roman s’avère un polar costaud au scénario implacable. Enfin, vous trouverez plein de nouveaux auteurs dans les nouvelles publiées chez Ska en cette année 2017. Des auteurs fort intéressants qu’il va falloir suivre de près.

On ne parle pas assez de Naïri Nahapetian dont les trois romans mettant en scène Parviz, un espion en free lance, sont édités aux éditions de l’Aube. J’adore son style direct et efficace et sa façon de nous mener en bateau avec ses intrigues complexes entre politique et espionnage. Comme je l’ai écrit, il y a du Dominique Manotti dans ces romans là.

Après les découvertes, La vodka du diable de George Arion (Genèse éditions) est aussi une confirmation que les polars mettant en scène Andreï Mladin sont des incontournables, et à apprécier en se rappelant qu’ils ont été écrits pendant la dictature de Ceaucescu et qu’ils sont passés à l’époque au travers de la censure. Énorme !

Enfin, si vous cherchez un bon pavé, une valeur sure, Profanation de Jussi Adler Olsen (Livre de poche) est une lecture pour vous. Ecrit avec plein de rage, ce deuxième épisode du Département V est pour moi le meilleur de la série, parmi ceux que j’ai lus. Voilà une enquête policière qui mérite très largement votre attention.

Le titre du chouchou du mois revient haut la main au dernier roman en date de Nicolas Lebel, De cauchemar et de feu (Marabout). En abordant la guerre civile en Irlande, et sans prendre parti, il écrit un polar exemplaire et passionnant. Un grand roman, tout simplement, une lecture obligatoire pour cet été !

J’espère que ces quelques chroniques vous auront donné des idées de lecture. Je vous donne rendez à la fin de l’été pour un nouveau titre de chouchou. En attendant, n’oubliez pas le principal, lisez !

Publicités

6 réflexions sur « Le chouchou du mois de juin 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s