La compagnie des glaces de G.J.Arnaud – Tome 3 et 4

Editeur : French Pulp

Les éditions French Pulp ont décidé de rééditer la saga de science fiction, en regroupant les romans par deux. Il s’agit, je crois, de la plus grande saga de science fiction jamais écrite puisqu’elle comporte 63 romans. Voici mon avis sur le tome 3, Le peuple des glaces et le tome 4, Les chasseurs des glaces.

Le peuple des glaces :

La Transeuropéenne a déclaré la guerre à la Panaméricaine. Personne ne sait où le front de la guerre se situe, mais la Compagnie a décidé d’envoyer des bâtiments dans le Nord, pour s’approprier les ressources en énergie. Le sergent Malcolm est à la tête d’un patrouilleur faisant route au Nord, quand un engin pirate attaque. Surpris, il tente de fuir mais les trains sont détruits par de puissants tirs laser. Les survivants assureront avoir vus des Hommes Roux dans ce navire pirate, armés de fusils laser. Lien Rag, qui a été réintégré dans la société de glaciologie, est chargé d’une mission : découvrir la vérité et tenter de prendre contact avec ces Hommes Roux.

Même s’il est plus court, 160 pages environ, ce troisième tome n’en est que plus passionnant. Resserrant les descriptions et les situations à suspense, il vient surtout apporter une pierre essentielle à cette saga. En effet, l’aspect politique, voire géopolitique en est le thème central, prenant la source de son inspiration dans les conflits du 20ème siècle. Je ne vous dis qu’une chose : c’est génial.

De son coté, Lien Rag, sorte de rebelle désireux de faire triompher la vérité, il va se retrouver en conflit avec lui-même. En effet, il va être de plus en plus lié aux Hommes Roux, mais d’un autre coté rencontrer des fermiers qui valent que l’on se batte pour eux. Comme quoi, de façon parfaitement lucide, GJ.Arnaud nous montre que tout le monde n’est pas pourri, corrompu ou raciste. Un excellent roman.

Les chasseurs des glaces :

Lien Rag a déserté de la Compagnie, abandonnant son poste de glaciologue pour vivre son histoire d’amour avec Jdora, une jeune femme qui fait partie du peuple des Hommes Roux. Alors que la guerre fait rage, la Compagnie Transeuropéenne est obligée de diminuer le chauffage pour concentrer ses ressources à la guerre. La conséquence en est que la glace envahit les dômes de façon irréversible. Les dirigeants décident donc de chasser les Hommes Roux pour les envoyer dans des camps de travail et en faire des esclaves. Des bandes de mercenaires partent à la recherche de ce peuple qui résiste au froid moyennant finances. Alors que Jdora a disparu, Lien Rag part à sa recherche et va découvrir l’horreur de l’esclavagisme moderne.

Ce roman à mi chemin entre roman d’aventures et roman politique ajoute une nouvelle brique à la vision de l’auteur sur cette société moderne totalitaire. Si la désinformation est toujours bien présente, la pression se fait sur Lien Rag qui découvre un véritable esclavagisme moderne. Et cela se fait au travers d’une histoire de romance et d’amour impossible pour mieux frapper les esprits.

Avec un style toujours aussi simple et agréable à lire, on ne peut s’empêcher d’être ébahi par l’ambition de cette saga et d’être époustouflé par la cohérence de ce nouveau monde, ainsi que par l’aspect visionnaire de certaines idées imaginées par Georges Jean Arnaud. Si la fin n’est pas optimiste (mais comment le pourrait-elle ?), elle ouvre sur des possibilités infinies quant à la poursuite de la saga. A bientôt donc pour la suite de l’histoire …

14 réflexions sur « La compagnie des glaces de G.J.Arnaud – Tome 3 et 4 »

  1. Bonsoir Pierre
    La compagnie des Glaces n’est pas la plus grande saga de science-fiction, elle est loin derrière les Perry Rhodan allemands. Mais il est vrai que c’est la plus grande série française due à un seul auteur.
    Bon week-end
    Amicalement

    J'aime

  2. Bonjour Pierre
    Je viens de recevoir acheté d’occasion chez Fleuve Noir La Compagnie des Glaces avec les quatre parties pour le tome 1. J’espère que j’ai la totalité des pages ? Cela commence par La Compagnie des Glaces jusqu’à comme ici Les Chasseurs des Glaces. Bisous.

    J'aime

      1. Oui c’est cela. Et je dois dire que cela n’a manqué pas d’imagination. Mettre de l’eau gazeuse dans le pétrole….j’ai retenu que l’eau gazeuse, j’ai bien aimé. Quant au convois sur plusieurs voies de circulation en largeur, j’imagine en souriant. Là ils sont entourés de loups avec le glaciologue et son équipe pour continuer une voie qui entre-temps semble avoir été détruite. Comme tu peux voir je suis au début. 😋. J’ai eu la chance d’avoir pu obtenir cette édition fleuve noir. Dans l’édition que tu as écrite, j’ai été faire un tour. Et rien de disponible. Bah! Je verrai bien. Je pense qu’arrivé et bien plongé dans cette saga, si cela plaît, nous souhaitons continuer. Pour l’instant, je suis intriguée par la structure de cette société et un convoi qui part vers le Nord à du vingt à l’heure. La rumeur circule qu’il s’agirait d’un camp de concentration….. À suivre…doucement. 😉

        J'aime

  3. Et voilà je viens de terminer le livre 4 dans le tome I chez Fleuve Noir. La jeune fille du peuple roux dans mon édition s’appelle Jdrou. Une différence ?
    J’ai adoré le livre 3 où il question de montrer d’autres hommes-roux évolués, agressifs. Toutefois le glaciologue Lien parviendra à savoir ce qui se passe. La politique s’en mêle et je dois dire que cette partie était pleine de suspens, m’a tenue en haleine. Les idées de l’auteur sont toujours géniales et je trouve son imagination débordante. Qu’est-ce que cela me plaît. Le livre 4 montre ceux qui vivent sous le dôme et sont très démunis. Comme quoi la Compagnie hiérarchise son pouvoir. A ce sujet rien n’a changé. J’ai adoré la découverte au cercle polaire une autre façon de survivre et j’ai détesté les Neo-catholiques entre soi-disant missionnaire avec résultat sous certaines point de vue et le parallèle avec une sorte de secte extrémiste et qui serait étroitement liée à la Compagnie. Supposition de Lien Rag. Trop d’événements étranges dans leur Monastère. La description vaut son pesant d’or. J’ai imaginé et c’est là où l’auteur est génial. C’est si visuel ce qu’il écrit. Je fais une pause avant de prendre le tome II chez Fleuve Noir. J’attends. J’ai bien d’autres livres qui m’attendent dont Necropolis, l’Effaré.
    Bon dimanche et bonne fête des pères Pierre. Bizzz. Geneviève
    Ps : En Belgique, c’était la semaine dernière

    J'aime

      1. Merci Pierre . Je viens de prendre le tome II. Pas lire. Sinon je risque de me fondre dans la glace. J’aimerais lire Nécropolis qui va certainement me plaire 😀
        Quoique cette Compagnie devient très addictive. 😂😎
        J’ai toute l’histoire en tête, c’est tout frais…. j’hésite. Il y aurait de quoi en écrire une nouvelle sur ce livre qui aimante. Ceci par quels pouvoirs magiques 🧙‍♂️ ?
        Je ris. Car ici dès que le mot « glace » est prononcé je dis « Compagnie ».
        GG n’y comprend rien. A moi de lui raconter l’extraordinaire de l’écriture, de cette imagination de trains sur plusieurs voies et plusieurs étages. J’adore 😊
        Bizz et bon dimanche. 😀😀🍫

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.