Cyanure de Laurent Loison

Editeur : Hugo & Cie

Auréolé du Prix du Balai de la Découverte 2017 avec son précédent roman Charade, Laurent Loison nous revient avec un deuxième roman explosif, que mon ami Richard a sélectionné pour le Prix des balais d’or 2018. Accrochez vous, voici une lecture explosive.

Le tueur débarque dans un immeuble de la région parisienne. Il grimpe au 12ème étage, et s’installe calmement. Etant donné le tir qu’il s’apprête à faire, avec une cible située à plus de 1000 mètres, il doit s’assurer de tous les paramètres : vitesse du vent, humidité, température. Il installe donc ses appareils de mesure et corrige sa trajectoire. Dans sa mire, l’homme à abattre est là, sur le parvis de la Défense. Il appuie sur la gâchette, ne tire qu’une seule balle et touche sa cible. Puis il remballe son matériel et s’en va.

Le commissaire Florent Bargamont dit Barga reçoit l’ordre de se rendre immédiatement sur le lieu d’un meurtre : le ministre de la Santé vient d’être abattu par un sniper. L’ordre vient directement du ministre de l’Intérieur qui n’est autre que le parrain de sa compagne Emmanuelle de Quezac. Alors qu’il pensait plutôt avoir droit à un temps de répit, il se doit de venir rapidement. La pression de la hiérarchie ainsi que celle des politiques va être démesurée.

Barga, Emmanuelle et le capitaine Loïc Gerbaud vont vite avoir le résultat de l’autopsie : celui qui a perpétré ce crime est un as du tir. Ceux qui peuvent faire ça se comptent sur les doigts de la main en France. Par contre, la balle a été enduite de cyanure. Le ministre n’avait donc aucune chance d’en réchapper. Barga se lance donc dans cette enquête en cherchant parmi la légion ou les brigades d’élite françaises. Quand il cherche les meurtres à base de cyanure, il tombe sur plus de 75 cas sur quelques dizaines d’années. Se pourrait-il qu’ils aient à faire avec le plus grand tueur à gages de tous les temps ?

OOOOOOOOOOUUUUUUUUUUAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH !!!!!!

Quelle surprise ! Quelle claque dans la gueule ! Je n’avais pas lu Charade et il va falloir que je m’y attaque très très rapidement. Car j’ai avalé ce roman quasiment d’une traite, et j’ai envie de retrouver Barga et Emmanuelle au plus vite. Et malgré le fait d’avoir raté le premier épisode, je n’ai absolument pas été gêné car la présentation des personnages est impeccable. Comme tout le reste d’ailleurs. C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus impressionné dans ce roman : la maitrise et la cohérence du roman alors que ce n’est que le deuxième roman de l’auteur. Chapeau bas !

Des histoires de tueurs en série ou de tueurs à gages, on en a déjà lues. Des enquêtes mêlant politique et vengeance aussi. Mais je dois dire que le déroulement de l’intrigue est réellement impeccable, et que cela est possible grâce à des chapitres non pas courts mais d’une dizaine de pages. Avec un bon équilibre entre narration et dialogues, on tient là un divertissement haut de gamme.

C’est surtout au niveau du style que j’ai été impressionné. Ça saute, ça valse, ça virevolte dans tous les sens. Il y a dans ces phrases un sens du rythme, une volonté d’action constante, qui font qu’on ne peut pas lâcher le livre et que la lecture devient addictive. Il y a aussi une sorte de folie dans les scènes, de démesure qui me font comparer Laurent Loison à ses grands illustres auteurs de polars plus grands et plus vrais que la réalité, j’ai nommé Jacques Saussey et Mallock, pour ne citer qu’eux.

Pour ajouter un petit grain de sel supplémentaire, l’auteur s’adresse à nous en début et en fin de roman. Il nous laisse nous faire notre opinion ouvertement sur les protagonistes, sur le sens de la justice et de ses jugements avec un dernier chapitre très intelligent. D’ailleurs il met en tête de chapitre des citations qui portent tous sur ce thème. Alors, comme il le dit en fin de roman, lisez ce roman pas comme les autres et faites vous votre propre jugement. Il y a de quoi faire !

Ne ratez pas les avis de Anaïs et Paco

Publicités

6 réflexions sur « Cyanure de Laurent Loison »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s