7/13 de Jacques Saussey

Editeur : Editions du Toucan

Après Ne prononcez jamais leur nom, qui vient de sortir au Livre de Poche, je me demandais comment Jacques Saussey pouvait relancer son duo de policiers, Daniel Magne et Lisa Heslin, tant ils ont souffert lors de leur précédente enquête. Que nenni ! J’ai même l’impression que c’est un nouveau cycle que démarre <Jacques Saussey avec ce 7/13 au titre énigmatique.

14 mars 2015, Versailles : Le commandant Picaud accueille le capitaine Magne devant la maison où l’attend un corps. Le décor du jardin est cossu, bourgeois, alors qu’à l’intérieur, cela ressemble plutôt à un film d’horreur. Le légiste Torrentin donne peu de détails : la mort date de quelques jours; le chauffage a été monté pour accélérer la décomposition; il sera difficile de procéder rapidement à l’identification sans mains ni tête. Puis Picaud demande à Magne comment se porte Lisa. L’air de Magne ne trompe personne, ils doivent reconstruire et se reconstruire.

Vu l’état du corps, il est difficile de tirer des conclusions. Tout juste Torrentin peut-il affirmer que la personne assassinée avait entre 50 et 60 ans et qu’elle picolait un peu. Mais les propriétaires de la maison étaient en vacances au Mexique. Est-ce voulu d’avoir perpétré ce massacre dans cette maison ou une opportunité ? En recoupant avec les déclarations de disparition de personnes, ils ont peut-être un nom à mettre en face de ce corps mutilé.

14 décembre 1944, Londres. L’homme chaussa ses lunettes. Décidément, le brouillard ne voulait pas se lever et cela risquait d’empêcher son avion de décoller à destination de Paris. Alton va devoir prévenir Haynes du risque de ne pas pouvoir décoller. Il est épuisé mais décidé : c’est sa dernière mission avant de rejoindre sa famille aux Etats Unis.

Ce roman m’a tout simplement impressionné. Et tout d’abord parce qu’il ne lui aura fallu qu’une petite trentaine de pages pour me passionner. Alors, bien sur, je suis un fan de Jacques Saussey et de son couple d’enquêteurs Daniel Magne et Lisa Heslin. Mais après la lecture du précédent opus, qui avait des airs de conclusion tant il maltraitait ses personnages, je m’étais dit que Jacques allait passer à autre chose, écrire un roman “Stand-alone” avec d’autres personnages. En fait, comme je l’ai dit plus haut, il semblerait que ce roman soit une renaissance.

Trente deux pages, exactement, et quatre chapitres, car les chapitres sont courts, et j’ai été pris dans la tourmente, dans le rythme infernal assuré à la fois par les événements et les bouleversements intimes de notre couple. Si la construction Aller-Retour entre Passé et Présent est classique, elle donne dans le cas présent une autre dimension, une texture complexe et créée une addiction à la lecture. Alton, cet homme, Alton Glenn Miller, qui veut rejoindre Paris en pleine guerre est aussi vivant et important que tout le reste,.

Et que dire des SDF rencontrés au cours de l’histoire, ces pauvres hères sans logement, obligés d’abandonner leur pays qui ne veut plus d’eux, obligés de lutter pour survivre dans un pays qui ne veut pas d’eux. Jacques Saussey montre dans son roman toute son humanité, et nous plonge dans une réalité que beaucoup d’entre nous ne voient pas ou ne veulent pas voir.

Depuis que je lis Jacques Saussey, et je ne les ai pas tous lus (mais je les ai tous dans mes bibliothèques), je n’ai jamais été déçu. A chaque fois, je suis surpris par son écriture si fluide, si limpide, ses intrigues si solidement charpentées. Et à chaque fois, j’ai l’impression de le découvrir, comme si c’était la première fois. Cet épisode-là, je vous le dis, est difficile à oublier, tant il est parfaitement construit et écrit, et tant ses personnages font preuve d’une humanité que nous avons tendance à oublier. Enorme, cette renaissance !

Ne ratez pas les avis d’Anne,  de Luciole, et Sagweste

Un dernier mot : ce roman est édité en moyen format, et vendu au prix de 13,90€. Un excellentissime rapport Qualité/Prix, en somme. N’hésitez plus, jetez vous dessus !

6 réflexions sur « 7/13 de Jacques Saussey »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.