Le chouchou du mois de mars 2019

Ça y est, on tient le bon bout. L’hiver s’éloigne, le printemps pointe le bout de son nez. Avec le soleil, le moral revient et l’envie de découvrir de nouveaux romans aussi. Mars, c’est aussi le mois du Salon du Livre de Paris et de Quais du Polar à Lyon (pour les salons que je visite cette année). Bref, ce ne sont que des bonnes raisons pour tourner les pages.

Commençons par mon premier coup de cœur de l’année : Né d’aucune femme de Franck Bouysse (Manufacture de livres). On connait l’auteur pour sa plume exceptionnelle de subtilité, sa faculté à créer de la poésie noire. Quand il se met au service d’une histoire universelle et magnifique, cela nous donne à lire l’un des meilleurs romans de cette année (à mon avis, bien sûr), et l’année ne vient que de commencer.

Vous devez être habitués maintenant : mon défi est de lire ou relire les romans relatant le combat entre Bob Morane et l’Ombre Jaune. L’épisode de ce mois se nomme La revanche de l’ombre jaune d’Henri Vernes (Marabout). Pour moi, c’est un épisode un cran en dessous des précédents, dont l’intrigue tire un peu en longueur. A suivre donc …

Il semblerait que l’un des sujets qui sortent en France en ce moment concerne le conflit entre les Blancs et les Noirs dans les années 60 aux Etats-Unis. Blanc sur noir de Kris Nelscott (Editions de l’Aube) nous plonge en 1968 à Chicago avec le personnage de Smokey Dalton, qui essaie d’élever son fils d’adoption loin des conflits raciaux. Un fruit amer de Nicolas Koch (De Saxus Editions) remonte un peu plus loin dans le temps, en 1963, en plein cœur du Ku Klux Klan dans une situation explosive. Voilà un premier roman à ne pas rater. Enfin, avec Manhattan chaos de Mickael Mention (10/18), c’est Miles Davis qui nous fait visiter New-York en 1973 mais aussi son esprit malade, paranoïaque et avide de drogue.

Et aujourd’hui alors ?

Bien que Franconville Bâtiment B de Gilles Bornais (Gallimard) date de 2001, il est d’une actualité impressionnante. La vie en banlieue n’a jamais été aussi bien traitée, montrée et déroulée dans un polar (à ma connaissance). Indubitablement, ce roman mérite d’être plus connu et probablement réédité.

La vraie vie d’Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste) est auréolé du prix Goncourt des lycéens et ce roman qui raconte la vie d’une jeune fille qui veut sauver son monde malgré un père violent est formidable. Il est impossible de ne pas aimer ce roman, tant il regorge d’émotions en toute simplicité.

Les romans de Paul Colize se suivent et ne se ressemblent pas. Un jour comme les autres de Paul Colize (HC éditions) ne déroge pas à la règle. Cet auteur s’amuse avec son lectorat, quitte à le déstabiliser. Je ne m’attendais pas à un roman psychologique traitant de l’absence de l’autre ; je ne m’attendais pas à une plume si douce, si évidente, si subtile (comme le dit mon amie Jeanne D.). Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

En parlant de lecture dérangeante, Si belle mais si morte de Rosa Mogliasso (Points) se pose là : Le corps d’une jeune femme gît dans un parc en peine ville. Comment les gens vont-ils réagir ? Ne me dites pas que vous ne pouvez pas consacrer 2 heures à un tel sujet ? Jetez-vous sur ce roman et posez-vous la question : et moi ? Je vous donne juste un conseil : ne lisez pas la dernière page avant d’y être arrivés.

On connaissait cet auteur pour sa série humoristique Stan Kurtz, il nous revient avec Rafale de Marc Falvo (Lajouanie), un polar d’action classique mais pour autant extrêmement bien fait. Jusqu’au dénouement final, Marc Falvo nous malmène et finit par nous surprendre avec son personnage de naïf au grand cœur et son histoire fort bien menée.

Le titre de chouchou du mois revient donc à L’empathie d’Antoine Renand (Robert Laffont – La Bête Noire). Parce que malgré son contexte dur (la brigade du viol) et une histoire de criminel en série, l’auteur arrive à nous créer une galerie de personnages d’une force incroyable et des scènes d’une force émotionnelle intense. Il est rare que je décerne un titre de chouchou à un premier roman, mais ce roman-là le mérite haut la main.

J’espère que ce bilan vous aura été utile dans vos choix de lecture. Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour un nouveau titre de chouchou. En attendant, n’oubliez pas le principal, lisez !

2 réflexions sur « Le chouchou du mois de mars 2019 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.