Espace Bob Morane : Le cycle de l’Ombre Jaune 5

Le retour de l’Ombre Jaune d’Henri Vernes

Editeur : Marabout – 1960

J’ai lu beaucoup d’aventures de Bob Morane quand j’étais au collège, peut-être une centaine, et j’en ai gardé un souvenir extraordinaire. Il fallait bien que je me limite dans les centaines de romans publiés et donc j’ai choisi le cycle de l’Ombre Jaune tel qu’il est décrit dans Wikipedia, soit 23 romans.

Alors que Bob Morane et Bill Balantine vont rendre visite à Tania Orloff, la nièce de l’Ombre Jaune, dans sa villa à Cannes,  ils crèvent un pneu de leur Jaguar. Bien vite, ils trouvent un clou placé là à leur attention, et sont faits prisonniers. Plus tard, ils arrivent à se libérer de leurs liens, et arrivent trop tard. Tania est partie ou a été enlevée. Elle a juste laissé un mot composé d’un nom, celui d’une ville : Calcutta.

De retour à leur hôtel, ils sont attendus par Sir Archibald Baywatter, commissioner de Scotland Yard et par le commissaire Silviani de la police de Nice. Ils leur annoncent qu’il y a de fortes présomptions qu’Il soit revenu. Il, c’est l’Ombre Jaune, M.Ming. Pourtant, Bob Morane l’a vu mourir de ses propres yeux. Si quelqu’un peut lui répondre à ce sujet, c’est Tania. Direction Calcutta donc pour les deux aventuriers.

Comme le précédent tome, j’avais lu cette aventure il y a plus de quarante ans. Et en le relisant, je me suis rappelé de certaines scènes, de quelques dialogues. J’ai pris le même plaisir aujourd’hui que celui que j’avais ressenti auparavant. J’ai adoré cette aventure à la fois mouvementée et totalement innovante, faisant preuve d’une imagination sans bornes et d’une inventivité incroyable.

Car ce roman a tous les ingrédients d’un excellent roman d’aventures, pour les adolescents mais aussi pour les adultes. On va voyager de Cannes à Calcutta, puis en Birmanie pour terminer au Tibet. Les décors sont impressionnants, l’atmosphère stressante, le déroulement trépident, et les chapitres moins calibrés que les romans précédents. C’est simple : cette aventure est extraordinaire, probablement l’une des meilleure et de celles qui ont construit le mythe de ce duel entre Bob Morane et L’Ombre Jaune. Fantastique !

Dans le livre que j’ai lu, édité par Marabout Junior, l’accent est mis sur les automates, puisque l’Ombre Jaune va en utiliser de nombreux et même les créer de toutes pièces. Si, avec l’avènement actuel de l’Intelligence Artificielle, cet article est suranné, on ne peut que louer les qualités visionnaires d’Henri Vernes d’avoir pensé à des robots à figure humaine. Quant aux clones humains, on n’y est pas encore … quoique. De quoi enrichir sa culture en s’amusant !

Les romans chroniqués sur le duel entre Bob Morane et L’Ombre Jaune sont :

La couronne de Golconde

L’Ombre Jaune

La revanche de l’Ombre Jaune

Le châtiment de L’Ombre Jaune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.