Sanction de Pierre Tré-Hardy

Editeur : Souffles Littéraires

Premier roman, nouvelle maison d’édition, voilà deux raisons suffisantes à mon avis pour se pencher sur Sanction. Après l’avoir lu, je serai bien en peine de vous le décrire : il entre pleinement dans la catégorie OLNI : Objet à Lire Non Identifié.

Jeremy Haskins, 46 ans, ingénieur physicien, prend le métro comme tous les jours. Soudain, quelqu’un lui plie les genoux et le pousse sur la voie, au moment où la rame arrive. Jeremy Haskins meurt sur le coup. Son assassin se nomme Frederic Mayers. Puis Frederic Mayers marche à coté d’une femme choisie au hasard qui se dirige vers la sortie pour berner les caméras de surveillance.

Abilash habite au bout du monde et se lève tous les jours quand il fait encore nuit. Pour sa dernière journée, il a choisi une robe d’or.

John Kershaw est journaliste scientifique. Il veut convaincre Matthieu Hofray, expert reconnu en mathématiques appliquées de rencontrer Albert, un jeune autiste de neuf ans qui résout des équations dont personne se connait la solution. Il obtient l’autorisation.

Eleonore Cambels se rend à Stockholm, en compagnie de jacques Durieux et Pallack Temul. Ils vont recevoir la consécration de vingt années de recherche, un prix Nobel. Eleonore va, fait unique, recevoir deux prix Nobel en même temps : celui de la physique pour ses résultats sur l’accès au noyau interne de la Terre, source inépuisable d’énergie ; et celui de la paix puisque cette source est accessible à tous.

Il va vous falloir un esprit ouvert pour attaquer ce roman, et accepter de se laisser bercer et ne pas comprendre tout de suite où l’auteur veut en venir. Car les explications n’arriveront qu’à la toute fin du roman. C’est un véritable puzzle, reposant sur les personnages, présentés en quelques lignes, dans des chapitres n’excédant que rarement trois pages. Ces personnages donc, vont être insérés dans des scènes toutes sans aucun lien, les unes avec les autres. Et si on voyage d’un bout à l’autre de la Terre, aucune mention n’est faite des lieux visités. Bref, tout est fait pour déstabiliser le lecteur.

Pour tout vous dire, j’ai posé le livre plusieurs fois, mais à chaque fois, j’y suis revenu pour la simplicité de l’écriture et sa faculté de nous placer dans des situations. Et jamais je n’ai été perdu dans ma lecture, malgré la difficulté d’accès de certaines scènes, et du sujet, qui fait preuve d’une imagination sans borne.

Il ne faut pas y chercher un polar, ni un roman de science fiction, ni aucune machination. Chaque personnage a sa place dans l’intrigue, et les pièces du puzzle ne se mettent pas en place tout doucement mais brutalement à la fin du livre. Entre temps, on aura eu droit à des réflexions philosophiques, des meurtres, des enquêtes et des sueurs froides quant à l’implication de ce qui est évoqué.

Donc, si vous aimez être bousculés dans votre lecture, si vous aimez les romans d’anticipation, si vous aimez les écritures fluides et simples, si vous aimez les intrigues tordues (du niveau de l’éloge de la pièce manquante d’Antoine Bello), alors ce roman est pour vous. Et il vous fera penser à un cri d’alarme pour la survie de la Terre.

7 réflexions sur « Sanction de Pierre Tré-Hardy »

  1. Bonjour Pierre
    Comme toi j’ai pris ce livre, l’ai reposé, me suis reposé, l’ai repris, mais je n’arrive pas à m’immiscer dans cette intrigue. Mais je n’ai pas encore dit mon dernier mot.
    Je l’aurai un jour, je l’aurais…
    Amitiés

    J'aime

    1. Il y a comme un attrait … et pas seulement grâce à la couverture, fort réussie. Un peu plus d’un mois après l’avoir fini, je m’en rappelle encore. Comme quoi il mérite qu’on le lise … Il est tout de même rare de trouver un roman aussi original. La fin va te surprendre Paul

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.