La jeune femme et l’ogre de John Connolly

Editeur : Presses de la Cité

Traducteur : Laurent Philibert-Caillat

Je continue mon exploration de l’univers de Charlie Parker avec sa dix-septième enquête. Une nouvelle fois, John Connolly nous enchante avec cet excellent thriller, cette affaire est un excellent cru. La liste des billets chroniqués sur Black Novel sur Charlie Parker est à la fin de ce billet.

Parker et Louis se rejoignent dans un bar du front de mer de Portland. Depuis qu’Angel s’est fait opérer d’un cancer des intestins, il a besoin d’évacuer son trop-plein de colère. En sortant, ils aperçoivent un pick-up avec des drapeaux confédérés en guise de décoration. Louis, étant noir, prend ça comme une provocation et  décide de la faire exploser. Il s’agit du véhicule de Billy Ocean, surnom du richissime Robert Stonehurst.

Aux pieds de la forêt des Great North Woods, Holly Weaver observe Daniel, son fils volé de 5 ans. Il est brun, elle est blonde mais elle l’aimait du fond du cœur. Tous les soirs, elle lui raconte une histoire, mais ce soir, il veut l’histoire spéciale : La jeune femme et l’ogre. Un peu plus tard, seul dans son lit, Daniel entend un téléphone sonner. Il se lève et se rend compte que cela vient du jouet dont sa mère a enlevé les piles. Doit-il décrocher ?

A Cadillac dans l’Indiana, au Dobey’s, un bar sympathique au nom du propriétaire, Leila Patton est la dernière serveuse à débarrasser les tables. Seul un Anglais aux cheveux blancs, s’appelant Quayle, lisant de la poésie, traine à une table. Une femme à l’allure de fantôme s’affiche devant les fenêtres. Quayle annonce à Dobey qu’il est à la recherche d’un enfant de cinq ans, l’enfant de Karis Lamb.

Moxie Castin, un avocat de Portland, fait appel à Charlie Parker. Dans le comté de Piscataquis, la chute d’un arbre a révélé le corps enterré d’une jeune femme qui a passé cinq années dans la tourbe. Elle a vraisemblablement mis au monde un enfant avant de mourir. Moxie Castin veut que l’on retrouve son identité car quelqu’un a gravé une étoile de David sur l’écorce d’un arbre juste en face.

Ce roman est à classer dans la veine fantastique de la série d’enquêtes de Charlie Parker. Et les différents protagonistes de la série vont connaitre des bouleversements. Angel vient de se faire opérer et souffre des suites de son opérations. Louis, son amant, commence à péter les plombs. Et en sous-main, sa fille Sam va prendre les rênes en main, pour que cela ne finisse pas trop mal.

John Connolly n’a pas son pareil pour nous raconter une histoire complexe en nous tenant en haleine de la première à la dernière page. Il nous place des pions dans la première partie et va petit à petit tracer les lignes qui vont se rejoindre. Surtout, il n’a pas son pareil pour faire monter la tension, pour recouvrir ce roman d’un voile brumeux et menaçant. Et juste au bon moment, il nous place des moments comiques, pour relâcher le stress avant de nous replonger au fond des limbes.

Indéniablement, ce roman fait partie des excellents tomes de la série. L’enquête passe d’un personnage à l’autre, dans un rythme élevé, les chapitres étant pour la plupart très courts. L’auteur fait montre d’un savoir faire qui n’est plus à démontrer et sait comme aucun autre faire surgir l’inquiétude en partant d’objets communs (l’idée du jouet qui sonne est excellente et elle me fait encore frémir). Une enquête à ne pas rater et qui est à suivre a priori.

Les enquêtes de Charlie Parker dans l’ordre :

Tout ce qui meurt

Laissez toute espérance …

Le Pouvoir des ténèbres

Le Baiser de Caïn

La Maison des miroirs

L’Ange noir

La Proie des ombres

Les anges de la nuit

L’empreinte des amants

Les murmures

La nuit des corbeaux

La colère des anges

Sous l’emprise des ombres

Le chant des dunes

Le temps des tourments

Le pacte de l’étrange

8 réflexions sur « La jeune femme et l’ogre de John Connolly »

  1. Belle initiative de chroniquer une série. Depuis quelques temps, je suis en train de lire/relire plusieurs séries (tout en lisant les nouveautés, je relis les anciens tomes) : les 10 tomes de Harry Hole (Nesbo), la saga Robicheaux de Burke, celle de Harry Bosh de Connelly, les aventures de Varg Veum de Staalesen et les tournées avec alcool et sans de Matt Scudder (Block). Je me régale mais je ne chronique pas tout.
    J’en parle un peu ici :

    Triple S / Saison 2 / Épisode 3


    Je vais, cet été, me lancer dans celle de Connolly (j’en ai lu un ou deux).
    François Braud

    J’aime

    1. Salut François, je suis comme toi, je suis à jour de Charlie Parker, je suis en cous pour Harry Bosch, La compagnie des glaces, Bob Morane. Il faut que j’avance aussi sur les romans de Jean Meckert. Que du plaisir, quoi ! Amitiés

      J’aime

  2. C’est parti avant que je ne te félicite pas. Bravo ! Tu m’as donné envie de le lire. Comme si j’avais rien sur ma pile… J’avais déjà lu La Proie des ombres qui m’avait plu. Je vais donc m’y coller en commençant par le premier : Tout ce qui meurt.
    François

    J’aime

      1. Bonjour Pierre, je n’ai pas ton mail aussi je t’écris ici.Je suis en train de lire Tout ce qui meurt et je me régale. Je dois inclure John Connolly dans mon CDAP (lettre C, partie 3, au 1er septembre ou alors je repousse au P à PArker Charlie si je n’en ai pas assez lus) et j’aurais aimé que tu contribue à cette notule en rédigeant quelques lignes sur cette série (à l’image de ce que Didier Daeninckx a fait pour Amila ou Gérard Lecas pour Battisti ou ce que doit faire JiBé Pouy pour Bruen) que j’ajouterais à mon CDAP. Dis-moi si cela t’intéresse.
        Amitié et merci pour cette (re)découverte.
        francois.braud@wanadoo.fr

        J’aime

    1. Salut François,
      Quel honneur ! Ce sera avec plaisir … si tu n’es pas pressé. Les occupations professionnelles sont prenantes en ce moment. Mais j’ai bien envie de me lancer
      Mon adresse mail est écrite en haut à gauche du blog mais je t’écris un mail de confirmation vendredi.
      A bientôt
      Amitiés

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.