Et dire qu’il y a encore des cons qui croient que la Terre est ronde ! de Maurice Gouiran

Editeur : Jigal

Je ne sais pas pour vous, mais avec un titre pareil, avec une telle couverture, on ne peut résister à ce nouveau roman de Maurice Gouiran, qui remet en selle Clovis Narigou son personnage récurrent et la capitaine Emma Govgaline, son amante.

Vendredi 4 décembre. Le marché de santons bat son plein sur le port de Marseille. Quasiment personne ne s’aperçoit que Claudette Espatouffier s’est écroulée sur son stand avant de découvrir son chemisier rougir. Puis, un homme parmi les clients tombe, avant qu’un deuxième ne fasse de même. La panique atteint la foule qui fuit de tous coté, ne sachant pas d’où proviennent les tirs. Dans la débandade, deux autres victimes passent de vie à trépas.

Depuis un mois, des paquets fort bien emballés s’échouent sur les plages environnantes de Marseille. Pour donner un coup de main à l’Office central de répression du trafic de stupéfiants, Atallah, Esposito et Urbalacone du commissariat de Marseille leur donnent un coup de main, sur ordre du commissaire Arnal. Avec le massacre qui vient d’avoir lieu, ils vont réintégrer leur poste.

En 2001, Clovis voyageait vers Kaboul pour réaliser un reportage sur les mensonges qui ont suivi la chute des tours du World Trade Center et avait découvert à cette occasion l’émergence de groupes de personnes érigeant une méfiance envers les informations données par les médias. Avec l’avènement des réseaux sociaux, cette tendance s’est accélérée et Norbert F., du magazine Histoire du présent, lui demande une pige ce drame des tours.

Comme à son habitude, Maurice Gouiran nous offre un roman policier dans la plus pure tradition, et nous propose de revenir sur certains événements de notre histoire contemporaine, avant de creuser un aspect moderne, celui des complotistes et autres révisionnistes. Et comme d’habitude, c’est à la fois instructif et passionnant, surtout quand ces idioties ne visent qu’à une chose : l’avènement du Quatrième Reich.

Pour autant, l’enquête sur les complotistes, le trafic de drogue et le massacre sur le port de Marseille n’ont que peu de points communs, et on ne pourra qu’apprécier l’habileté de Maurice Gouiran à nous fournir une intrigue remarquablement ficelée qui va faire monter la mayonnaise et lier tous ces ingrédients. La seule chose que l’on peut regretter, c’est que le polar soit moins drôle que son titre.

Donc une fois encore, Maurice Gouiran arrive à nous passionner, nous tenir en haleine pendant plus de 250 pages. Je tiens juste à signaler que Clovis semblait désemparé devant la bêtise du monde ; ici, on le retrouve en pleine forme, avec toute sa verve, toute sa hargne et sa volonté de résoudre ces affaires … pour les beaux yeux d’Emma bien sûr … et pas que ses yeux, d’ailleurs. Bref, je préfère le voir en pleine action, et ne baissant jamais la tête devant l’adversité.

Une réflexion sur « Et dire qu’il y a encore des cons qui croient que la Terre est ronde ! de Maurice Gouiran »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.