Archives pour la catégorie Non classé

La chronique de Suzie : Lola, Cheffe de gang de Melissa Scrivner Love

Editeur : Seuil

Traducteur : Karine Lalechère

Suzie est de retour pour vous parler polar. C’est plutôt une bonne idée avec les fêtes de fin d’année qui approchent … Je lui laisse la parole :

Bonjour amis lecteurs. Me voici de retour à la surface pour vous parler d’un premier roman intitulé « Lola », cheffe de gang.

En lisant la quatrième de couverture, on apprend que l’auteur est aussi scénariste pour des séries policières tels que « CSI Miami » ou « Person of Interest ». J’ai trouvé cela prometteur et je me suis donc lancée dans cette lecture.
Le synopsis est assez simple. Une jeune femme faisant partie d’un gang de latinos de Los Angeles, ne semble pas être autre chose que la compagne du chef. Mais, les apparences sont trompeuses car c’est elle la tête pensante et la personne qui donne les ordres. Lors d’une descente qui aurait pu augmenter la notoriété de son gang, tout foire et Lola va devoir s’investir encore plus pour éviter de perdre sa tête.
L’histoire est racontée du point de vue de Lola, de ses problèmes, de son vécu. On est immergé dans la vie quotidienne d’un « petit » gang de quartier mais aussi des différents codes dans ces quartiers où chacun essaie de survivre à sa façon. Ce sont des zones de non droit où le communautarisme est roi, où tout n’est qu’apparence. Chacun a une place bien définie qu’on soit un homme ou une femme. Une bonne partie des problèmes de la Société est représentée dans ce microcosme que ce soient la drogue, la prostitution, la violence familiale, la pédophilie, … Le décor tel qu’il est planté est déprimant car les personnes ne devraient pas vouloir plus que ce à quoi elles peuvent accéder. Mais, pour certains, cela n’est pas suffisamment et ils feront tout pour se battre.
Au niveau des personnages, celui qui prédomine est celui de Lola. Elle est définie comme une personne que les hommes sous-estiment à cause de plusieurs critères mais surtout parce que c’est une femme et donc considérée comme négligeable. Au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire, l’auteur va nous apprendre un certain nombre de choses sur son passé et son arrivée à la tête du gang.
C’est une personne réfléchie qui essaie d’avoir un certain code de l’honneur au sein de son activité. Elle assume toutes ses décisions bien que, parfois, elle aimerait pouvoir s’appuyer sur quelqu’un. Elle n’hésite pas à se salir les mains si besoin et elle a un énorme problème vis-à-vis de sa mère. Enfin, comme elle est obligée de cacher son rôle de chef, elle donne une apparence lisse qui la ronge de l’intérieur.
Tout au long de l’histoire, c’est la voix de Lola qu’on écoute et qui nous explique les problèmes dans lesquels elle se trouve, les relations qu’elle peut avoir avec son entourage, … Les autres personnages principaux sont composés des membres de son gang, que des hommes, de sa famille proche avec qui elle a une relation très particulière et conflictuelle ainsi qu’une petite fille qui va lui donner le courage de penser à un avenir différent. Parmi les membres du gang, deux protagonistes masculins vont être mis en avant car ils ont des interactions spécifiques avec Lola. Les autres seront plutôt des stéréotypes venus étoffés l’intrigue.
Enfin, l’intrigue ressemble à celle qu’on peut trouver dans un épisode de série. Ce qui est compréhensible lorsqu’on connait le métier de l’auteur. Les informations qui ont permis d’arriver à la situation initiale, vont être distillées au fur et à mesure de l’avancement de cette dernière pour donner plus de poids à la situation dramatique dans laquelle se trouvent les protagonistes. Comme pour montrer que les apparences jouent un rôle important dans cette histoire, l’auteur va jouer avec des voiles qui vont servir à obscurcir ou dévoiler certains pans de vérité. Comme dans un épisode de série, l’intrigue va se précipiter à la fin et éclaircir la situation pour qu’on puisse la comprendre.
Lorsque j’ai commencé à lire cette histoire, bien que je trouvais que le synopsis était prometteur, j’ai eu beaucoup de mal à m’identifier aux personnages. Je ne comprenais pas où l’auteur voulait en venir. Il a fallu que je m’accroche à l’intrigue pour commencer à trouver cela intéressant. Puis au fur et à mesure des chapitres, la personnalité de Lola se dévoile, les problèmes s’amplifient et se complexifient. On ne sait plus où donner de la tête tellement il y a d’informations contradictoires.
Finalement, c’est un roman qui m’a beaucoup intéressée. Qui n’est pas à mettre entre toutes les mains plus pour son contexte sociétal. J’attends d’avoir un deuxième livre de l’auteure pour avoir un avis définitif. Mais, si vous aimez lire les scénarios de série, ce livre devrait vous intéresser. Sur cela, je vous abandonne à vos lectures. Je pense que je vais rester à la surface un petit moment.Il y a des choses intéressantes qui se profilent. A bientôt
Publicités

Aidons les Balais d’Or

Comme vous le savez probablement, je fais partie du jury pour élire tous les ans les Balais d’Or. Pourquoi ? Parce que c’est un prix créé par un ami, un ami personnel et un ami du polar. Ensuite, parce que ce prix récompense des auteurs écrivant des œuvres originales. Et dans la plupart des cas, ce sont les Balais d’Or qui leur donnent leur premier Grand Prix, avant que d’autres titres leur reviennent.

Organiser un Prix a un coût, il ne faut pas se le cacher. Richard Contin a pendant longtemps assuré seul, sur ses propres fonds ces charges. Aujourd’hui, il se tourne vers nous, lecteurs, pour l’aider dans la poursuite de sa passion : Récompenser les auteurs.

Je vous laisse le message qui figure sur la cagnotte Leetchi :

https://www.leetchi.com/c/projets-de-richard-contin-le-concierge-masque

Depuis 2011 Richard CONTIN a créé un nouveau prix littéraire , qui récompense soit un roman policier, soit un polar ou un thriller. Ce prix intitulé «Balai d’or » est issu de la création d’un blog, « Le concierge masqué », né de la rencontre avec David BOIDIN, lors du festival « Quai du polar ».

En 2013 Richard décide développer ce projet avec la création d’un second prix « Balai de la Découverte » qui récompense un premier roman. Enfin en 2017 arrive «le Prix du Balai de Diamant » qui récompense un roman en auto édition.

Comme vous le savez, cette activité engendre des coûts et nous sommes actuellement à la recherche de partenaire pour pérenniser à bien ce projet.

Merci à tous.

Vous pouvez retrouver toutes les informations et même plus encore sur le site du Concierge Masqué, http://www.concierge-masque.com/

Vous y trouverez entre autres tous les autres lauréats et leurs interviews.

Les auteurs ayant remporté le Balai d’Or sont, pour rappel :

2011 : Roger Smith pour Mélanges de sang (Calmann Levy)

2012 : Paul Colize pour Back-Up (Manufacture de livres)

2013 : Sam Millar pour On the brinks (Seuil)

2014 : Samuel Sutra pour Kind of Black (Flamant Noir)

2015 : Karen Maitland pour La Malédiction du Norfolk (Sonatine)

2016 : Roger J Ellory pour Papillon de nuit (Sonatine)

2017 : Tove Asterdal pour Dans le silence enterré (Rouergue)