Archives du mot-clé forêt

La colère des anges de John Connolly

Editeur : Presses de la cité (Grand Format) ; Pocket (Format Poche)

Traducteur : Jacques Martinache

Je continue mon exploration de l’univers de Charlie Parker avec sa douzième enquête. Cet épisode ressemble à une synthèse de ce que John Connolly sait faire de mieux dans le genre fantastique. Un véritable feu d’artifice. La liste des billets sur Charlie Parker est à la fin.

Quatrième de couverture :

Au fin fond d’une forêt du Maine gît l’épave d’un avion dont la disparition n’a jamais été signalée. Dans l’appareil, aucune trace humaine, mais une liste de noms si convoitée que certains semblent prêts à tuer pour se l’approprier.

Amené à se pencher sur ce mystère, le détective Charlie Parker soupçonne les individus cités dans ce document d’avoir conclu un pacte avec le diable. Et il se demande s’il n’est pas lui-même sur cette liste…

En quête de vérité, Parker se retrouve au centre d’une guerre sans merci entre les forces du Bien et du Mal, dont l’une des plus féroces batailles s’apprête à être livrée dans les bois.

Mon avis :

Après quelques épisodes un ton en dessous, John Connolly revient avec son équipe au complet pour une aventure foisonnante et passionnante. Cette recherche d’une liste dans un avion qui s’est écrasé dans les bois du Maine est tout bonnement passionnante de bout en bout. J’ai été pris par la passion et le savoir faire de l’auteur pour construire une intrigue mâtinée d’enquête policière, de fantastique, de bons et de méchants que l’on n’oubliera jamais avec une menace permanente qui plane au dessus des pages.

Comme toujours l’imagination de l’auteur fait fort, inventant des histoires liées aux lieux mystérieux traversés par Charlie et ses compères, créant des personnages extraordinaires, racontant par le menu leur vie leurs choix et leurs erreurs. Ça part dans tous les sens pour se diriger vers une seule destination : la carcasse abandonnée de l’avion.

Dans cet épisode, John Connolly raccroche son intrigue à l’actualité de notre société, aux riches devenant plus riches, aux pauvres devenant plus pauvres, et s’il a déjà pris certains sujets brulants actuels, c’est la première fois qu’il parle ouvertement des dérèglements économiques, et pour cela, il a réuni un certain nombre de personnages malfaisants rencontrés dans les enquêtes précédentes. Ce roman qui fait à mon avis partie des meilleurs de la série est un véritable feu d’artifice. Et on a l’impression que Charlie Parker s’enfonce dans des zones sombres. Avec La colère des anges, il n’a jamais été aussi près du noir absolu.

Les enquêtes de Charlie Parker dans l’ordre de parution sur Black Novel sont :

Tout ce qui meurt

Laissez toute espérance …

Le Pouvoir des ténèbres

Le Baiser de Caïn

La Maison des miroirs

L’Ange noir

La Proie des ombres

Les anges de la nuit

L’empreinte des amants

Les murmures

La nuit des corbeaux

Publicités

Espace jeunesse : Un cri dans la forêt de Marin Ledun (Syros)

Voici une nouvelle rubrique consacrée à la littérature jeunesse. Et c’est L’oncle Paul qui a attiré mon attention sur les œuvres jeunesse de Marin Ledun.

Quatrième de couverture :

Partis cueillir des champignons dans la forêt interdite, Lucas et Antonin trouvent un trésor de cèpes et de bolets. À mesure que leurs paniers se remplissent, ils s’enfoncent un peu plus profondément dans le bois, les yeux brillants d’excitation. La tombée de la nuit les ramène à la réalité. Le soleil a presque atteint la cime des pins. Les rouges-gorges ont disparu. Les cris du corbeau se sont tus. Antonin et Lucas se décident enfin à rentrer. Mais les traces de leur chemin ont été effacées par leurs nombreuses battues. Les deux enfants perdus découvrent alors, au détour d’un bosquet, un lac et une île mystérieuse qui semble habitée…

Mon avis :

Lucas et Antonin sont des amis inséparables. Ils s’entraident à l’école, et passent tout leur temps libre ensemble. Un après-midi, ils décident d’aller en forêt cueillir des champignons. Ils s’enfoncent dans des lieux que personne n’a visités … et finissent par laisser passer l’heure du retour. Ils découvrent une ile au milieu d’un lac, et sont pas au bout de leurs frayeurs …

Ce roman est PASSIONNANT ! Parce qu’il présente deux jeunes garçons aux psychologies bien marquées. Lucas est plutôt l’intrépide, le meneur des deux, Antonin est plus prudent et celui qui recherche plus d’assurances, moins de risques. Cela permet à l’auteur de montrer les thèmes tels que l’amitié, l’entraide, la solidarité et l’envie de s’en sortir. Les réactions des deux jeunes sont vraiment bien vues. J’en prends pour exemple une scène où ils sont angoissés par l’heure qui passe, puis dans la minute suivante, on les retrouve divertis par la découverte d’un lac et l’envie de jeter des cailloux le plus loin possible dans l’eau.

Ce qui est surprenant, c’est qu’avec peu de mots, Marin Ledun arrive à faire monter la tension, créant un suspense qui, moi-même, m’a surpris. Et on entre totalement dans le délire des jeunes garçons, prêts à imaginer les scènes les plus horribles, se créant des scenarii terribles, avant d’envisager une solution pour s’en sortir. Le décor aussi est remarquable, avec tous les bruits mystérieux que l’on peut y entendre.

A lire la quatrième de couverture, ce livre peut être lu à partir de 10 ans. A mon avis, je vous conseille de réserver cette lecture plutôt à des enfants de 12 ans, et aimant le stress et les romans sous haute tension. Sinon, certains risquent de passer des nuits blanches à imaginer ce que cache la forêt en pleine nuit.