Archives du mot-clé Information

L’information du mardi : Les balais d’or 2016

Samedi dernier a eu lieu la remise des Balais d’or, à laquelle je n’ai pu assister … malheureusement.  Vous trouverez tous les détails sur l’excellent site du Concierge Masqué.  Cette année encore, ce sont encore des romans d’exception qui ont été récompensés et je vous en livre les lauréats :

Balai D’Or : Roger Jon Ellory avec Papillon de nuit (Sonatine), dont vous trouverez mon avis ici.

Papillon de nuit

Balai D’Argent : Sonja Delzongle avec Dust (Denoël)

dust

Balai de Bronze : Laurent Scalèse avec La Voie des âmes (Belfond)  dont vous trouverez mon avis ici.

La voie des âmes

Balai de la Découverte : Johana Gustawsson avec Block46 (Bragelonne) dont vous trouverez mon avis ici.

Block 46

Voici la photo des vainqueurs empruntée sur le site du concierge:

balais-2016

La sélection pour les Balais d’Or 2017 a déjà été faite, et les jurés sont en cours de lecture afin de choisir leurs favoris. Encore une fois, ce seront des romans passionnants venant des quatre coins du monde et dont vous devriez entendre parler sous peu.

Pour Noel, offrez des livres !

Pour faire suite à mon billet de la semaine dernière, voici quelques nouvelles idées de cadeaux. Je vous rappelle donc mes coups de cœur de l’année :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plusdeproblème.com de Fabrice Pichon (Lajouanie)

Fausse piste de James Crumley (Gallmeister)

Le condor de Stieg Holmas (Sonatine +)

Antonia de Gildas Girodeau (Au delà du raisonnable)

Rien ne se perd de Cloe Mehdi (Jigal)

Cartel de Don Winslow (Seuil)

Un avant-gout des anges de Philippe Setbon (Editions du Caïman)

Et n’oubliez pas le principal, lisez !

Offrez un livre pour Noel !

La fin de l’année approche et forcément, vous vous posez la question de ce que vous pourriez offrir à vos proches. Ne cherchez plus, cette année, offrez intelligent, offrez un livre !

Ça, c’est de l’entame, n’est-ce pas ? Je vous propose donc quelques idées de romans qui me tiennent à cœur et qui vont balayer différents styles :

scintillements

Scintillements d’Ayerdhal (Au diable vauvert)

Ce livre est un véritable recueil, puisqu’il regroupe toutes les nouvelles de l’auteur, soit une quarantaine, dont 10 inédites et 9 interviews.

On y trouve ainsi son premier texte coécrit avec son frère en 1986 pour un concours, jusqu’à sa dernière nouvelle écrite en 2015. Les thèmes de ces textes de science-fiction sont variés : écologie, politique, antiracisme, démocratie, féminisme, etc.

Note de l’éditeur :

Au total, c’est plus trente ans d’écriture qui témoignent de façon bouleversante d’une oeuvre définitive, d’un génie français d’une créativité inouïe, d’une énergie et d’une curiosité inépuisable, d’un engagement et de valeurs exemplaires.

Trente ans, le destin d’une étoile, comme Jacques Baudou l’avait qualifié dès son apparition, d’une comète qui changea tout si vite dans la SF française.

Dans toutes les époques et tous les genres, il brille : polar, SF de toute inspiration, contemporain… ces nouvelles de toutes les couleurs sont impressionnantes d’intelligence, de profondeur et de sense of wonder !

On y retrouvera les univers ou personnages de ses romans et ses grands thèmes, écologie, politique, antiracisme, démocratie, féminisme, et autant de personnages inoubliables que de textes.

Né en 1959 à Lyon, Ayerdhal a prématurément disparu au sommet de son art le 27 octobre 2015. Précurseur, il apparaît comme une comète dans la science-fiction française des années quatre-vingt, avec de somptueux space-operas qui marient génie du récit d’aventure et personnages inoubliables, intelligence bondissante et esprit libertaire. Ses lecteurs ne cesseront plus de le suivre. Au total, une œuvre fulgurante, vingt-cinq ans de fictions habitées de grandes questions : politique, écologie, racisme, féminisme, genre… Distingué par les prix Tour Eiffel de SF, Polar Michel Lebrun, Rosny aîné, Ozone, Bob Morane et, à titre posthume, du roman Gay, Ayerdhal a été lauréat à deux reprises du prix de l’Imaginaire et a reçu le prix Cyrano pour l’ensemble de son œuvre.

mortelles-primaires

Mortelles Primaires (Arcanes 17)

Dans le style humour noir, et pour ceux qui en ont marre des conneries qu’on nous raconte à la télé, voici un recueil de nouvelles collectives ayant pour cadre les primaires à gauche. Et si comme dans Le couperet de Donald Westlake, les candidats aux primaires étaient éliminés ? Moi, ça me fait rire !

Note de l’éditeur :

La gauche a disparu. Comme si un tueur en série effaçait systématiquement tous ses chefs et cheftaines ; en fait, tous ceux qui, peu ou prou, pourraient faire figure de présidentiables : Aubry, Autain, Cazeneuve, Chevènement, Cohn-Bendit, Duflot, El Khomri, Fabius, Filoche, Hamon, Hollande, Jospin, Laurent, Le Foll, Macron, Mélenchon, Poutou, Royal, Taubira, Touraine, Valls….

Le malfaisant signe ses forfaits d’un mystérieux 49-3. Que signifie cette hécatombe ? Une primaire sauvage ? Pourquoi ? Comment ? À lire avant le premier tour…

Vingt-deux auteur-e-s de polar mènent l’enquête : Eva ALMASSY, Diego ARRABAL, Laurence BIBERFELD, Antoine BLOCIER, Didier DAENINCKX, Dominique DELAHAYE, Gilles DEL PAPPAS, Jeanne DESAUBRY, Pierre DHARRÉVILLE, Pierre DOMENGES, Patrick FORT, Gildas GIRODEAU, Maurice GOUIRAN, Philippe MASSELOT, Jacques MONDOLONI, Chantal MONTELLIER, Max OBIONE, Philippe PATERNOLLI, Valerie DE SAINT DO, Gérard STREIFF, Marie-Pierre VIEU, Arnaud VIVIANT….

un jardin a la cour.indd

Un jardin à la cour de Abdel Hafed Benotman (Rivages)

D’un auteur que je regrette, voici un livre posthume que je ne peux que vous conseiller.

Note de l’éditeur :

Dans la veine de Eboueur sur échafaud, une autofiction décapante, drôle, et parfois poignante sur le milieu carcéral et les conditions dans lesquelles la justice est rendue. Dans ce livre posthume, Hafed Benotman s’affirme comme un polémiste au mauvais esprit salutaire et comme un créateur de langage aux intuitions fulgurantes.

Abdel Hafed Benotman est né en 1960. Il est de nationalité algérienne mais a toujours vécu en France. Il a fait un certain nombre de séjours en prison pour braquages. Il joue des petits rôles au cinéma et se consacre à l’écriture.

06

Terminus Elicius de Karine Giebel (Belfond)

Pour les fans de Karine Giebel et ils sont nombreux, Les éditions Belfond ressortent à bas prix son premier thriller que j’ai lu il y a bien longtemps. A l’époque, il était sorti aux éditions La vie du rail. Cette réédition est agrémentée d’une nouvelle inédite Aurore.

Note de l’éditeur :

Lettres d’amour d’un assassin…

« Ma chère Jeanne,

J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.

Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.

Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.

D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.

Beaucoup jugeront, condamneront.

Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.

Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.

Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle.

Juste le temps de la tuer… »

Mon petit commentaire :

Je vous souhaite à tous un joyeux Noel. Et je vous souhaite de recevoir pleins de livres. Et vous, si vous les offriez tous ? En tous cas, n’oubliez pas le principal, lisez !

L’information du mardi : Polars en format électronique

Voici une sélection toute personnelle de quelques polars en format électronique dont on m’a fait part et que je vous partage :

L’ESTETA de Amadeo Alcacer (Santa Rosa)

Esteta

L’inspecteur Ivo Matich suit les traces d’un meurtrier avec lequel il a un compte personnel à régler. Dans sa quête, il sera secondé par Manuela Sepulveda, une jeune recrue du commissariat central de Santiago du Chili. Le criminel quant à lui, dérape, enchaîne les assassinats et devient complètement incontrôlable. Il sollicite de son côté, l’aide de la psychiatre Lucia Felipez qui commence à décortiquer sa psyché torturée.

Entre temps, un proxénète engage un tueur à gages à la solde de la mafia locale afin d’éliminer l’individu qui a supprimé trois de ses prostituées. Qui de l’exécuteur professionnel ou de l’inspecteur Matich mettra le premier la main sur cet expert de la mort ?

Ce soleil noir qui de son côté, tente de reprendre le cours de sa vie afin de parcourir les chemins de la normalité.

https://www.amazon.fr/LESTETA-Thriller-Amadeo-Alcacer-ebook/dp/B015VLUNQS

Traquenards d’Alan Brenham (Babelcube Inc.)

Traquenards

Il est hanté par le souvenir d’une affaire d’enlèvement qui a mal tourné…

Voulant éviter que l’histoire ne se répète, l’inspecteur Matt Brady se démène pour résoudre les disparitions de sept jeunes femmes, mais se retrouve rapidement confronté à une organisation criminelle bien au courant des procédures policières, et qui met tout en œuvre pour garder une longueur d’avance sur lui. Ses ennuis prennent une tournure plus compliquée quand une jeune vétérinaire se lance elle aussi dans l’enquête et prend des risques qui pourraient faire d’elle la huitième victime. Et quand il essaie de la protéger, il se retrouve dans la ligne de mire d’un tueur professionnel d’agents de police. Brady pourra-t-il résoudre l’affaire à temps, ou bien cette enquête lui sera-t-elle fatale à lui et sa nouvelle flamme ?

https://www.amazon.fr/Traquenards-Alan-Brenham-ebook/dp/B015X8DSBG/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1463384798&sr=1-1

Echec et Maât d’Yves Corver (Auto-édition)

échec et maat17

Le cadavre d’un homme est découvert à Paris dans une voiture avec une plaque diplomatique. Le corps dénudé présente une plaie béante au niveau de l’estomac. À ses côtés, une statuette aux allures de momie égyptienne. Entre ses cuisses, une plume d’autruche blanche. La victime est membre du personnel de l’ambassade du Baoulanti. Meurtre rituel ? Règlement de comptes ? L’affaire est des plus délicates. La juge confie l’enquête à la commissaire Nathalie Vincenti, de la 1ère DRPJ de Paris, qui devra travailler dans la plus grande discrétion et tenir à tout prix la presse à l’écart. Jim Santiago, pigiste pour des quotidiens gratuits, est contacté par mail par un mystérieux correspondant se faisant appeler Imhotep. Ce dernier lui offre de retrouver sa place perdue de grand reporter, à condition qu’il accepte d’enquêter sur ce premier meurtre à l’apparence rituelle. Tout oppose les intérêts et les motivations du journaliste et ceux de la commissaire. Le premier doit découvrir et révéler les mobiles du tueur. La seconde a ordre d’éviter à tout prix le scandale. Dès lors, une partie de bluff s’engage entre les deux enquêteurs. Mais très vite, ils vont devoir se rendre à l’évidence. C’est Imhotep qui dicte les règles. Celle d’un jeu où chaque nouvelle victime est une étape de plus vers la découverte de la vérité. À propos de l’auteur : Après Genèse de l’enfer, Prix des lecteurs du Prix du polar VSD 2011, et La Nuit du Nouveau Monde en 2013, deux thrillers d’anticipation géopolitique, Yves CORVER nous livre ici un pur polar où s’entremêlent enquête policière et investigation journalistique.

https://www.amazon.fr/Echec-Maat-Yves-Corver/dp/2955072419?ie=UTF8&ref_=asap_bc

 

L’information du mardi : Les lauréats du prix des balais

C’est le 28 novembre qu’ont été remis les prix des balais d’or, récompensant 4 romans sélectionnés parmi une liste concoctée par le Concierge Masqué. Les romans en compétition étaient 26 et les jurés en ont choisi 12 qui ont ensuite été départagé par les jurés.

La remise des prix a eu lieu à la bibliothèque Parmentier devant une centaine de personnes. L’ambiance était très conviviale et l’organisation fantastique grâce entre autres à Geneviève et Frédérique, les deux piliers de cette association des balais d’or.

Les lauréats furent donc :

Balai d’or : Mme Karen Maitland pour son roman La malédiction de Norfolk chez Sonatine

Balai d’argent : Mr Michael Mention pour son roman Adieu Demain chez Rivages Noir

Balai de bronze : Mme Jeanne Desaubry pour son roman Poubelle’s Girls chez Lajouanie

Le balai de la découverte récompense quant à lui un premier roman. De la même façon, le lauréat est choisi parmi une sélection de 12 romans. Cette année, le lauréat est :

Mr Alexandre Geoffroy pour son roman Les roses volées chez Edition Ex-Aequo.

Si vous voulez soutenir l’association et devenir membre, rendez vous sur le site du Concierge masqué ici même :

http://www.concierge-masque.com/

Voici donc quelques photos pour illustrer cette fantastique soirée :

Commençons par le maître de cérémonie au milieu de ses fans

Balais 2015-6Voici les lauréats, j’ai nommé de gauche à droite : Jeanne Desaubry, Alexandre Geoffroy et Karen Maitland

Balais 2015-2Enfin, Michael Mention nous a rejoint un peu plus tard après son travail :

Balais 2015-5Vivement l’année prochaine, tiens !

L’information du mardi : Idées de polars

Voici quelques idées de polars parmi les annonces que j’ai reçues récemment. Encore une fois, il y en a pour tous les gouts. Encore une fois, il y a des découvertes à faire. En tous cas, n’oubliez pas le principal, lisez !

 romance macabre

Romance macabre de Richard Philippe (Editions du bout de la rue)

Sonia, une escort-girl de luxe au charme irrésistible, découvre un de ses clients, un riche homme d’affaires assassiné chez lui. Pourquoi ? Par qui ?

Sonia entraîne le détective Barnier dans une impossible romance tandis qu’autour d’eux les cadavres s’accumulent.

Contraint de mener une enquête parallèle et se mettre une fois de plus en marge des lois, le privé va se retrouver confronté aux pires travers de l’espèce humaine.

Mafia, complot, meurtres en série, rien ne lui sera épargné.

Ne ratez pas le billet de Livresque du Noir : http://www.livresque-du-noir.fr/romance-macabre/

Filles oubliées

Les Filles oubliées de Sara Blædel (Terra Nova)

Le corps d’une femme est découvert dans une forêt isolée du Danemark. Une cicatrice sur le visage aurait dû rendre son identification facile, mais personne n’a signalé sa disparition. Louise Rick, enquêtrice au Département des Personnes Disparues, lance un appel à témoins.

Une femme âgée reconnaît la victime qu’elle a connue enfant. Il s’agit d’une certaine Lisemette, qui fut internée autrefois dans un hôpital psychiatrique. Comme les autres enfants de cette lugubre institution, Lisemette était une « fille oubliée », abandonnée par sa famille.

L’enquêtrice fait alors une autre découverte troublante : la victime avait une sœur jumelle. Et toutes les deux sont censées être mortes depuis une trentaine d’années…

« L’une des meilleures ! » Michael CONNELLY

« Sara Blædel au sommet de son art : on en redemande. » Camilla LÄCKBERG

Matrice des ténèbres

La matrice des ténèbres de Christophe Collins (Lune Ecarlate)

Une enquête de Sherwood & Lark

Le cadavre d’une jeune femme est retrouvé, flottant que les eaux du canal de Venice Beach, à Los Angeles. Jennifer Summers avait disparu depuis quelques jours seulement. Elle était enceinte. L’enfant lui, est introuvable.

L’agent Eloïse Lark, spécialiste des comportements déviants, se lance sur les traces d’un criminel dont les agissements semblent échapper à toute logique.

Au même moment, Jack Sherwood tente de retrouver un brin de sérénité après les événements traumatisants qui ont secoué la petite ville de Birdie’s Fall (« 35 MM », Editions Lune Ecarlate)

Mais le destin des deux enquêteurs semble intimement lié. Et leurs compétences sont mises à rude épreuve lorsque la chasse au tueur prend un virage résolument personnel.

La lumière brille, même dans les ténèbres les plus profondes… Mais elles éclairent parfois le visage d’un monstre.

http://lune-ecarlate.com/produit/la-matrice-des-tenebres/

Silhouettes dans le brouillard

Des silhouettes dans le brouillard de Cedric Lalaury (Mon petit éditeur)

Je m’appelle Michael Artner.

Je coulais des jours paisibles dans le nord-est des États-Unis avec mon fils, David, et ma seconde femme, Sandra, enceinte de notre premier enfant. C’était une existence douce et sans surprise dans une banlieue aisée: une vie banale mais qui me plaisait.

Jusqu’au jour où tout s’est transformé en un cauchemar dément: quand je suis rentré chez moi, il n’y avait plus aucune trace de Sandra. Elle n’avait pas seulement disparu: tout indice de son passage sur terre avait été effacé. Elle n’avait jamais existé pour personne. Son souvenir survivait seulement dans ma mémoire. Deux hypothèses s’offraient à moi: ou j’étais devenu fou, ou bien on se moquait de moi. Et je refusais de croire que l’histoire de notre amour n’était que le fruit de mon esprit malade.

Depuis lors je n’ai eu qu’une obsession: la retrouver. Quel qu’en soit le prix.

http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342043402