Auteurs de G à I

Leighton Gage : Le sang des maudits ;

Alain Gagnol : Un fantôme dans la tête ;

Samuel Gailey : Deep winter ;

Mimmo Gangemi : La revanche du petit juge ;

Barbara Garlaschelli : Deux sœurs ;

Pascal Garnier : Lune captive dans un œil mort ;

Tim Gautreaux : Nos disparus ;

Olivier Gay : Les talons hauts rapprochent les filles du ciel ; Les mannequins ne sont pas des filles modèles ; Mais je fais quoi du corps ? ; Trois fourmis en file indienne ;

Karine Gehin : On ne joue plus depuis longtemps ;

Sébastien Gendron : Zeus ; Road Tripes ;

Alexandre Geoffroy : Les roses volées ; La rose oubliée ;

Philippe Georget : L’été tous les chats s’ennuient ; Le paradoxe du cerf-volant ; Les violents de l’automne ; Tendre comme les pierres ; Méfaits d’hiver ;

Olivier Gérard : Prions pour la mort ;

Karine Giebel : Le purgatoire des innocents ; Maîtres du jeu ; De force ;

Maxime Gillio : Anvers et damnation ; Rouge armé ;

Gildas Girodeau : Antonia ;

Robert Goddard : Le retour ;

Nicole Gonthier : Les chants de la mort ;

Guillaume Gonzalès : Viandes et légumes ;

Maurice Gouiran : Train bleu, train noir ; La mort du scorpion ; L’hiver des enfants volés ; Une nuit trop douce pour mourir ; Maudits soient les artistes ; Le printemps des corbeaux ;

Sara Gran : La ville des morts ; La ville des brumes ;

Emmanuel Grand : Terminus Belz ; Les salauds devront payer ;

Sylvie Granotier : Méfie toi Fillette ;

Stéphane Gravier : Bloody Valeria ; Le maitre des fils ; Les chiens de brouillard ;

Rogelio Guedea : 41 ;

Jérémie Guez : Paris, la nuit ; Balancé dans les cordes ; Du vide plein les yeux ; Le dernier tigre rouge ;

Johana Gustawsson : Block 46 ;

Peter Guttridge : Promenade du crime ; Le dernier roi de Brighton ; Abandonnés de Dieu ;

Michèle Halberstedt : La petite ;

Dashiell Hammett : Moisson rouge ;

John Harvey : Cœurs solitaires ; De cendre et d’os ; Des étrangers dans la maison ; Cold in hand ;

Alfred Hayes : Une jolie fille comme ça ;

James Hayman : L’écorcheur de Portland ;

Perry Henzell : Get up ! Stand up ! ;

Keigo Higashino : La maison où je suis mort autrefois ;

Joe Hill : Plein Gaz (avec Stephen King) ;

Jale Hinkson : L’enfer de Church Street ; L’homme Posthume ;

Chan Ho-Kei : Hong Kong Noir ;

James Holin : Sacré temps de chien ; Un zéro avant la virgule ;

Stig Holmas : Le condor ;

Martin Holmén : Métropol – Corps à corps ;

Anthony Horowitz : L’île du crâne ;

Julius Horwitz ; Natural enemies ; Journal d’une fille de Harlem ;

Joël Houssin : Dobermann tome 1 ;

Charlie Huston : Pour la place du mort ;

Claude Iconomou : Matriochka ;

Lorent Idir : Un nageur en plein ciel ;

Joseph Incardona : Trash circus ; Adrenaline ; Aller simple pour Nomad Island ; 220 volts ;

Arnaldur Indridason : Hypothermie ; La rivière noire ; Betty ; La muraille de lave ; Etranges rivages ; Le duel ; Les nuits de Reykjavík ; Le lagon noir ; Dans l’ombre ;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :